Football/Mondial Russie 2018 : Possible qualification des Panthères !

mardi 28 juin 2016 Sport


Le Gabon et le Mali sont les deux équipes du groupe C qui n’ont jamais joué la Coupe du Monde de football. Tout le contraire pour le Maroc qui est allé au Mondial à 4 reprises et les Ivoiriens qui ont joué successivement 3 coupes du monde. Le rêve est donc possible pour le Gabon, à condition que l’équipe nationale s’en donne les moyens. C’est du moins le sentiment de plusieurs anciens internationaux gabonais de football.

Le groupe C des éliminatoires de la Coupe du monde dans la zone Afrique place les Panthères du Gabon avec les Lions de l’Atlas du Maroc (4 participations, 1970, 1986, 1998 et 1994), les Eléphants de Côte-d’Ivoire (3 coupes du monde depuis 2006). Le Mali et le Gabon absents du plus grand rassemblement du football mondial après 21 coupes du monde, pourront prétendre y participer en cas de qualification.

Malgré un palmarès vierge en la matière et surtout des résultats en dents de scie depuis deux ans, les anciens internationaux affirment que nous sommes dans le domaine du football et donc que tout est possible. L’ancien attaquant de l’équipe nationale Alban Mbounga Nzé est catégorique « Votre confrère l’Union a titré que ce sera dur. Mais c’est déjà bien d’être à ce stade de la compétition. Maintenant nous sommes en football et en sport tout peut arriver. Il faut remettre les choses à plat. Les Panthères ont des problèmes avec des résultats qui ne suivent pas. Si le Gabon présente ce visage actuel .C’est clair qu’on ne va pas jouer leMondial. Notre équipe nationale ne tourne pas rond. Il faut d’abord régler ce problème avant de jouer les éliminatoires. Les causes sont connues ».

Un avis que partage Paul Kessany «  J’avoue que le Gabon est logé dans une des poules les plus relevées mais pas difficile ».L’ancien capitaine des Panthères qui totalise 78 sélections est optimiste « Le Gabon peut déjouer les pronostics. Il n’y a pas péril en la demeure mais cela passe par des efforts et une forte ambition sur le terrain. Se qualifier pour la Coupe du monde dépend de l’ambition du pays. J’ai discuté avec plusieurs joueurs ils veulent marquer l’histoire. On connait déjà nos adversaires ».

Vainqueur de la coupe de l’UDEAC (Union Douanière Economique de l’Afrique Centrale) en 1985, l’ancien gardien du Gabon, Roger Claude Igambas dit « Carlos » estime que « Les chances dans cette poule sont réelles. Mais on aura des problèmes pour passer. C’est possible de se qualifier à condition qu’on se rende compte que pour se qualifier il faut travailler et à voir un environnement sain. Sans cela malheureusement on ne passera pas. J’exhorte les autorités sportives gabonaises, l’encadrement sportif et les joueurs à tout mettre en œuvre pour espérer se qualifier ».

Comme en écho a ces propos Jean Daniel Ndong Nze, l’ancien milieu de l’équipe nationale est convaincu que «  Le Gabon bien préparé peut renverser les montagnes. C’est une garantie. La qualification est possible à condition de croire en nos chances. Le seul adversaire du Gabon sera le Gabon lui-même s’il ne se donne pas les moyens. Avec tout le respect pour nos adversaires dans un grand jour le Gabon est capable de créer la sensation ».

Le départ de Jorge Costa exigé

Dans l’opinion publique, des voix s’élèvent de plus en plus pour demander le départ du sélectionneur Jorge Costa départ. Roger Claude Igambas, l’ancien portier tire la sonnette d’alarme « Je suis entièrement d’accord pour qu’on change d’entraineur. Puisque les résultats ne suivent pas alors il faut changer. Quand on regarde notre équipe nationale jouer on est en droit de se poser des questions. Il nous faut un nouvel entraineur ».

Paul Kessany, ancien milieu de terrain partage la même conception. « Le Gabon a un problème au niveau de son esprit. Il faut recadrer l’esprit de l’équipe. Amener les joueurs à être un groupe et non des individualités. Et cela c’est le boulot de l’entraineur. Il faut trouver un entraineur capable pour communiquer un esprit positif. Ensuite, il faut améliorer l’organisation autour de l’équipe et tout peut arriver ».

Pas du tout tendre avec le Portugais Jorge Costa, Alban MboungaNzé affirme «  Je suis pour le départ de Costa. Il y a des indicateurs. A partir du moment où il est arrivé pour nous apporter son plus et sa force de travail et que cela ne se matérialise pas il doit partir. Cela doit être clair et non négociable ».

Bon à savoir, le Gabon débute les éliminatoires de la coupe du monde de football Russie 2018 à partir du 3 octobre avec la réception du Maroc. Ensuite les Panthères vont jouer tour à tour contre les Aigles à Bamako, les Eléphants de Côte-d’Ivoire au Gabon, après ce sera la phase retour qui sera close le 6 novembre 2017 à domicile avec le Mali.


YAO

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs