Football/Mondial Russie 2018 : « Le Gabon va tenter de se qualifier sans Aubameyang », d’après Daniel Cousin...

mercredi 30 août 2017 Sport


Les Panthères du Gabon poursuivent leur stage de préparation, avant d’entrer dans le vif du sujet samedi 2 septembre 2017, face au leader du groupe C, la Côte d’Ivoire. Une rencontre comptant pour les qualifications du Mondial de football que la Russie abritera en 2018. Denis Bouanga et Ibrahima Ndong Didier étaient encore attendus à Libreville hier, mardi 28 août . Toutefois, le groupe se désole de l’absence de PEA, mais promet néanmoins de bien faire sans lui. L’objectif reste toujours selon Daniel Cousin le manager des Panthères, la qualification pour le prochain Mondial. Entretien…

Gaboneco (Ge) : Daniel Cousin, vous êtes le manager de l’équipe nationale de football, comment se porte le groupe avant la rencontre contre la Côte d’Ivoire ?

Daniel Cousin (DC) : C’est clair, il y a un état d’esprit de vainqueurs. C’est un match très important pour la qualification pour le Mondial de football en Russie. Cela se joue en aller-retour, on a la chance de jouer la première partition chez nous. Il faut donc bien s’entraîner et se concentrer pour gagner ce match qui sera pour moi synonyme de qualification, si on se comporte bien lors des deux matchs, on aura déjà un pied en Coupe du monde.

Ge : La Côte d’Ivoire est la bête noire du Gabon, est-ce que il y a un plan spécial pour contrer les Ivoiriens qui sont en tête du groupe C ?

DC : Je ne sais pas. C’est le coach qui va étudier notre adversaire. Il a sélectionné les meilleurs joueurs du moment. Il va mettre de notre côté les armes pour rivaliser avec les Ivoiriens, voire les battre.

Ge : Parmi les meilleurs joueurs du moment, il y a Pierre Emercik Aubameyang qui n’est pas là. Comment expliquez-vous cette absence ?

DC : Pierre a discuté avec le coach, sa réponse n’était pas favorable. Maintenant les raisons de son absence je ne les maîtrise pas, c’est entre le coach et lui. C’est dommage qu’il ne soit pas là ! Il est notre capitaine et figure parmi les meilleurs attaquants du monde. On ne va pas s’attarder sur ce forfait et on va jouer à fond. On est obligé de faire sans lui.

Ge : Est-ce que tout le groupe est complet ?

DC : Non, il y a deux joueurs qui ne sont pas encore là (Ndlr : hier en matinée au moment de l’entretien), Denis Bouanga et Ibrahima Ndong Didier qui doivent arriver incessamment. Il n’y a pas de problème les concernant. Ils ont juste eu des soucis de timing et de vols, mais ils seront là.

Ge : A propos de la blessure de Denis Bouanga vous avez des nouvelles ?

DC : Il n’y a rien de grave. Il a posté sur les réseaux sociaux qu’il se porte bien et que la blessure n’est pas grave. Il sera disponible pour le Gabon.

Ge : Est-ce que ce samedi on aura sur le terrain des Panthères vives ?

DC : Oui ! Normalement on va trouver des Panthères vives. On sait très bien que le match est déterminant. Les joueurs doivent tout donner pour gagner. Le schéma idéal, c’est de gagner ici et de rapporter le point du nul. On sait que ce sera dur. Le coach a pris conscience des enjeux et a utilisé un discours clair pour motiver les Panthères.

Ge : Le Gabon rêve toujours de participer à une Coupe du monde ?

DC : Ah oui ! Tout le monde rêve de jouer la Coupe du monde. Je n’ai jamais été au Mondial quand je jouais. Si je peux m’y rendre en tant que dirigeant ce sera intéressant. Pour tout un pays ce sera magnifique, maintenant il faut bosser dur pour y arriver.


Propos recueillis par YAO

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs