Football : L’engouement des Gabonais pour les clubs espagnols au détriment des équipes locales

lundi 18 avril 2016 Sport


Les derbys du National Foot 1 comme celui opposant Mangasport (de Moanda) à l’Union Sportive de Bitam (USB) ou à l’Union Sportive d’Oyem (USO) n’attirent pas autant que le fameux classico Real Madrid/FC Barça, se jouant pourtant à des milliers de kilomètres et auquel aucun compatriote n’y participe. Quelles sont les raisons de l’engouement de nombreux gabonais pour les clubs espagnols ?

Pourtant en direct sur les ondes des télévisions et radios nationales, les derbys locaux laissent les Gabonais de marbre. C’est du moins ce que l’on est tenté de croire ! Dans le même temps, le classico entre le Real Madrid et le Fc Barcelone suscitent moult commentaires voire des paris au Gabon et dans le monde. Une véritable et interminable guéguerre entre les fans des deux équipes espagnoles.

Pourquoi ?

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le Championnat National de première division, le National Foot1, est actuellement à la remorque, comparativement aux décennies 80 et 90. L’âge d’or du football gabonais ? Dans tous les cas, l’affrontement Sogara/Canon FC 105, à titre d’exemple, alimentait des débats et ramenait du monde au stade. Lequel stade, l’Omnisport de Libreville, s’il vous plaît, refusait du monde.

Un écart abyssal entre les deux championnats !

L’ancien défenseur international gabonais, Ndong Parfait Juste est d’avis que l’« amour » des gabonais pour les clubs espagnols s’explique par le niveau des joueurs. " Quand on regarde de près comme de loin des équipes comme USO, Mounana, elles n’ont pas le niveau de première division. On ne peut même pas comparer ces équipes au Barça ou Real de Madrid qui vous donnent des sensations quand vous les regardez jouer. Aujourd’hui quand vous regardez, les équipes sont au même niveau, en ce moment on ne peut même pas parler de derby", a t-il déclaré.

Quid du vécu des clubs gabonais ?

Autre explication et pas des moindres, le manque de vécu des équipes gabonaises. Selon Herman Pougey Maningo, animateur et féru du ballon rond, les clubs gabonais pour la plupart n’ont pas d’histoire et n’offre pas de qualité de jeu attractive comme c’est le cas sous d’autres cieux. A cela s’ajoute l’inexistence des boutiques de vente des maillots pour les supporters. Pour lui, le Classico Real-Barça très médiatisé constitue le sommet du football et donc intéresse les Gabonais.

La qualité et la valeur des joueurs

"Il y a 5-10 ans et plus on pouvait voir beaucoup de Gabonais assister à des matchs considéré comme des derbys notamment les affrontements Canon 105-USM ou l’USB-Mangasport. Il y avait des joueurs locaux spectaculaires telsque Mabuela, Brice Makaya, NzuéNguema et des joueurs étrangers de haut niveau tels que Ndjouma Mossi, Tokala. La liste est loin d’être exhaustive !

« Aujourd’hui, tout le monde apprécie le classico-Barcelone-Real Madrid, à cause des émotions que procure cette rencontre, sans omettre le spectacle, les buts mais surtout les joueurs tels Messi, Neymar, Christiano Ronaldo, Gareth Bale ... », apprend-t-on de Christian Mouity, arbitre Fifa. Ce dernier de rajouter « S’il faut parler de derby on peut se référer à celui qui oppose au Congo Kinshasa l’AS Vita Club au Tout Puissant Mazembé  ». Un match durant lequel les 80.000 places assises du stade Tata Raphaël sont occupées, alors qu’un match Mounana-Mangasport au stade Monedan attire à peine 200 personnes, sinon moins. La preuve a été fait elors du récent match opposant le club d’Hervé Patrick Opiangah, en match de Coupe de la CAF.

Absence de visibilité du Championnat national !

D’après Ismaël Mitoumba Ya Toumba, chroniqueur sportif « la LINAF gagnerait plus à faire plus de spot publicitaires, des fiches techniques montrant les qualités des joueurs phares des équipes qui animent les derbys locaux  ». Pour lui, les Gabonais sont tournés vers le classico Real-Barça parce qu’ils se sentent trahis par les joueurs du championnat national qui ne justifient pas leur statut de professionnels.
Le talent des joueurs gabonais est incontestable et les derbys locaux peuvent attirer davantage de monde. Mais de là à être aussi attrayant que le classico, c’est une autre paire de manche !


PIN

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs