Football : Franck Nguema accusé de mépriser les présidents des clubs de D1 et D2

mardi 10 décembre 2019 Sport


C’est qui ressort de la communication du président de l’Association des Clubs de Football de première et deuxième division, Landry Nkeyi lors de la rencontre avec la Ligue Nationale de Football Professionnel en présence de la presse nationale et internationale lundi 9 décembre 2019 au Palais des sports de Libreville.

Si la Ligue nationale de football professionnel (LINAFP) dirigée par Brice Mbika a proposé la date du 11 janvier 2020 pour la reprise du championnat national de football de première division, hier lundi 9 décembre à Libreville, les présidents des clubs qui ne comptent pas reprendre les activités sans véritables garanties pour une bonne organisation de la compétition ont dénoncé un manque de respect de Franck Nguema à leur égard.

En effet, selon Landry Nkeyi, un courrier demeuré sans réponse jusqu’à ce jour a été adressé à Franck Nguema depuis le 16 octobre dernier avec l’idée de discuter des conditions préalables nécessaires à la bonne tenue d’un championnat bien pensé collégialement et sans interruption. Le mutisme du patron du sport gabonais est vu comme un manque de respect pour les clubs qui ne demandent qu’à discuter sur les fondamentaux pouvant créer un cadre propice pour une meilleure organisation du championnat national de D1 et de D2.

« Monsieur le président, je vais être court et clair, mercredi 4 décembre, les clubs ont pris une décision. Si le 15 décembre 2019 il n’y a pas de visibilité quant au démarrage du National Foot, le 16 décembre nous renvoyons les joueurs vers leurs familles. Et quand nous parlons de visibilité il ne s’agit pas de propositions, cette fois-ci nous voulons y voir clair. Nous avons écrit au ministre, s’il ne veut pas nous recevoir il peut au moins nous répondre par écrit. Nous pensons qu’ensemble nous pouvons éclairer les points qui obstruent le démarrage de ce championnat  » a déclaré Landry Nkeyi.

« Si nous n’avons pas de retour comment, voulez-vous que l’on s’engage à participer à un championnat qui va produire les mêmes effets  ? » S’interroge t-il.

Un bras de fer amorcé qui émerge quelques heures avant l’arrivée à Libreville ce mardi 10 décembre du président de la FIFA Gianni Infantino en tournée en Afrique qui sera reçu par le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba et le président de la FEGAFOOT Pierre Alain Mounguengui en présence du ministre des sports Franck Nguema pointé du doigt par les clubs.

Par ailleurs, la GOC (Gabon Oil Company) a manifesté sa volonté de sponsoriser à nouveau le championnat national de football dit professionnel et les jeux de l’OGSSU (Office Gabonais des Sports Scolaires et Universitaires).


Pacôme IDYATHA

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs