Football/Elimination des Panthères : Pierre Alain Mounguengui , la tête de turc ?

mardi 10 octobre 2017 Sport


Après l’élimination des Panthères à la course vers le Mondial 2018, au sortir de leur lourde défaite (3-0) face aux Lions de l’Atlas à Casablanca, la pilule reste difficile à avaler aussi bien, chez les supporters qu’au plus haut niveau de l’Etat. D’aucun n’hésitent pas à demander la tête du Président de la Fédération Gabonaise de Football, Pierre Alain Mounguengui, taxé d’être le mal du football gabonais depuis 2014, date de son arrivée aux affaires. S’il est vrai qu’il fait office de bouc-émissaire, il faut également souligner que ce dernier n’est pas exempt de tout reproche.

Si les joueurs qui sont les principaux acteurs ont leur part de responsabilité dans la série des mauvais résultats de l’équipe nationale, la plus grande responsabilité est, de l’avis de nombreuses personnes, à mettre à l’actif de la Fédération Gabonaise de football, dirigée par Pierre Alain Mounguengui soupçonné d’être en panne de stratégie de management.

Gabon Vs Marcoc : la bavure de trop !

Une mystérieuse indigestion aurait frappé une dizaine des joueurs des Panthères et une bonne partie des membres du staff technique après avoir pris le déjeuner dans leur hôtel à Casablanca. C’est donc affaiblis physiquement que les Panthères ont affronté le Maroc que d’aucun accuseraient d’être à l’origine de cette affaire de gastro-entérite.

Même si les faits ne sont pas avérés, pourquoi la Fédération gabonaise de football n’a-t-elle pas inclus dans son staff technique un cuisinier et diététicien, comme cela est partout de rigueur ? A ce niveau de compétition et d’enjeux, de telles erreurs sont impardonnables.

A cela s’ajoute les sempiternels problèmes de surfacturation lors des rencontres de la sélection nationale de football du Gabon. On en veut pour preuve, l’exclusion du Trésorier général, sous l’ère Nicole Asselé, l’affaire Mba Nze et l’arrestation d’un arbitre camerounais officiant au nom de la FEGAFOOT avec un statut CAF, et ce, sous une fausse identité gabonaise. Voila autant de raisons justifiant la mise à prix de la tête de Pierre Alain Mouguengui.

Quid du bilan des Panthères A ?

Négatif ! Voici le qualificatif indiqué pour dresser le bilan de la l’équipe nationale de football, depuis l’arrivée de Pierre Alain Mounguengui à la tête de la Fégafoot.

CAN senior Guinée Equatoriale 2015 : Les Panthères sortent au premier tour avec deux humiliations (Ndlr : contre le Congo et la Guinée Equatoriale, deux pays frontaliers qui n’avaient plus jamais pris le dessus sur le Gabon).

CAN 2017 : Choisi pour organiser la compétition du 14 janvier au 5 février dernier, en pleine crise post-électorale, le Gabon sort par la petite porte dès le premier tour. Pis encore, sans engranger de victoire.

Que dire du football féminin qui a carrément disparu des tablettes de la FEGAFOOT, et ce, malgré le financement par la Fifa et la subvention du Ministère des Sports, (l’année dernière avec un décaissement d’au moins 100 millions pour l’organisation à pied levé d’un tournoi de détection, à Tchibanga, pour soit disant mettre sur pied une équipe nationale, à ce jour toujours inexistante).

Les Panthères catégories inférieures

CAN U17 Gabon 2017 : Lors des éliminatoires le Gabon, contraint au match nul (3-3) au stade Monedan de Libreville, est éliminé par le Niger en match retour à Niamey en s’inclinant sur la marque de (0-1) en septembre 2016. Bénéficiant de la défection de Madagascar dans l’organisation de la CAN U17, le Gabon est désigné pays hôte de la compétition. En ouverture les Panthères on été étrillées (5-1) par la Guinée Conakry, avant de se faire écraser (5-0) par le Ghana et de tomber encore devant le Cameroun (0-1).
Avec un total de 11 buts encaissés et un seul marqué, le Gabon est éliminé de la compétition avec des statistiques minables, pire jamais enregistrées depuis la création de la CAN U17.


CAN U20 : Quid du bilan des équipes gabonaises depuis 2014 ?

CAN Sénégal 2015  : Engagées en phase éliminatoires de la CAN U20 Sénégal 2015, les Panthères du Gabon avaient été éliminées par les Blacks Stars du Ghana qui les avaient laminés (4-1) à Libreville, après un nul blanc (0-0) à Accra, au Ghana.

CAN U20/Zambie 2017 : Les Panthères ont une fois de plus été absentes de cette compétition, après avoir été éliminées par l’Angola au 3e tour. En match aller, le Gabon avait encaissé un lourd (3-0), avant d’obtenir un insuffisant (1-0).

Eliminatoires CAN U23  : Comptant aussi pour la qualification des JO, zone Afrique, le Gabon détenteur du trophée, remporté en 2011 sous l’ère Placide Engandzas Lembangou, a écarté de la compétition après une défaite face au Mali, à, l’aller (1-0) et (2-0) à Libreville au retour.

CHAN Rwanda 2016  : Le Gabon avait été éliminé au premier tour, suite à une défaite (0-1) face au pays hôte, un nul contre le Maroc et une humiliation (4-1) face à la Côte d’Ivoire. Lors de cette même compétition, les Gabonais ont été au cœur d’un scandale relatif à une affaire de mœurs et de consommation d’alcool au Rwanda.

Les Panthères, version Camacho, parlons-en !

Quand il ne s’agit pas de tensions liées au capitanat, entre Aubameyang, Didier Ndong Ibrahim et Ecuele Manga, la tanière s’illustre par des problèmse de coordination voire de gestion de l’équipe nationale. On en veut pour preuve, le refus d’organiser les conférences de presse pour justifier les choix des joueurs retenus dans la liste des Panthères, désormais livrée sur facebook comme cela a été le cas lors du match Gabon-Maroc. Une véritable exception gabonaise !

Après tant de déboires, de nombreuses voix s’élèvent et soutiennent que le chat noir du football gabonais, des trois dernières années, est Pierre Alain Mounguengui. D’où les appels incessants à sa démission du poste de président de la FEGAFOOT.


Pacôme IDYATHA

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs