Football : Divorce prononcé entre Didier Ovono et Ostende ?

vendredi 20 janvier 2017 Sport


Décidément plus rien ne va pour le gardien numéro 1 des Panthères du Gabon, Didier Ovono. Après le match nul (1-1) contre le Burkina Faso mercredi dernier au stade de l’Amitié Sino-Gabonaise d’Angondjé qui lui vaut des critiques acerbes, Didier Ovono a maille à partir avec son club Belge d’Ostende qui vient clairement de le remercier.

Accusé à tort ou à raison d’être à l’origine de la contreperformance des Panthères du Gabon face au Burkina Faso (1-1) en match comptant pour la 2e journée de la poule A de la 31e édition de la Coupe d’Afrique des Nations Total 201, le gardien de but gabonais Didier Ovono Ebang est en bisbille avec son club Ostende en première division Belge. Selon Marc Coucke, dirigeant d’Ostende en première division Belge Didier Ovono qui n’a pas tenu compte de la difficulté du club affaibli par la blessure du gardien titulaire Proto en allant rejoindre les Panthères devra désormais chercher une autre destination.

« C’est mieux que Didier Ovono cherche un nouveau club », a-t-il dit à la suite de l’arrivée du gardien William Dutoit. « Il est parti à la Coupe d’Afrique des Nations alors que Proto est blessé. Il savait qu’on allait recruter un autre gardien. Nous lui avons demandé de rester mais je comprends qu’il veuille défendre les couleurs de son pays à la CAN », a-t-il renchéri. Pour les dirigeants d’Ostende tout est clair, Didier Ovono doit chercher un autre club. « Avec Proto et Dubois, nous avons deux gardiens pour le long terme », a conclu Marc Coucke


PIN

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs