Fégafoot : Le football gabonais en perte de vitesse depuis 2014

samedi 27 mai 2017 Sport


Arrivé à la tête de la Fédération Gabonaise de Football (FEGAFOOT) depuis 2014, Pierre Alain Mounguengui est accusé à tort ou à raison d’être l’oiseau de mauvaise augure du football gabonais dont le nom est désormais associé aux mots défaites, humiliations et éliminations au premier tour des phases finale des compétitions organisées par la CAF et la Fifa, toutes catégories confondues.

Animé pourtant par l’envie de révolutionner le football gabonais avec des meilleurs résultats, sur la base d’une meilleure formation, depuis son arrivée aux affaire en mars 2014 , le président de la Fédération gabonaise de football (Fégafoot ), Pierre Alain Mounguengui enregistre dans son bilan des résultats peu reluisants à l’exemple de l’élimination dernièrement des Panthères cadets dans une CAN U17 organisée à domicile avec onze buts encaissés et un seul marqué.

Bilan de la Fédération Gabonaise de Football version Pierre Alain Mounguengui en cadet

CAN U17 Niger 2015 : Le Gabon n’a pas pu participer à cette compétition suite à son élimination au Nigéria après avoir encaissé une lourde défaite (5-0) en terre nigériane en match retour malgré sa victoire (2-1) à l’aller à Libreville en septembre 2014, quelques mois après l’arrivée du bureau exécutif de la FEGAFOOT version Mounguengui.

CAN U17 Gabon 2017 : Lors des éliminatoires le Gabon qui est contraint au match nul (3-3) au stade Monedan de Libreville est éliminé par le Niger en match retour à Niamey en s’inclinant (0-1) en septembre 2016. Bénéficiant de la défection de Madagascar dans l’organisation de la CAN U17, le Gabon est désigné pays hôte de la compétition. En ouverture les Panthères on été étrillées 5-1 par la Guinée Conakry en présence du président de la République Ali Bongo Ondimba avant de se faire écraser (5-0) par le Ghana et de tomber encore devant le Cameroun (0-1). Avec un total de 11 buts encaissés et un seul but marqué le Gabon est éliminé de la compétition avec des statistiques jamais vues depuis la création de la CAN U17.

CAN U20, bilan des équipes gabonaises depuis 2014

CAN Sénégal 2015  : Engagées en phase éliminatoires de la CAN U20 Sénégal 2015, les Panthères du Gabon avaient été éliminées par les Blacks Stars du Ghana qui les avaient laminés 4-1 à sur leur propre terrain à Libreville après un nul 0-0 à Accra.

CAN U20 /Zambie 2017  : Les Panthères ont une fois de plus été absentes de cette compétition après avoir été éliminé par l’Angola au 3e tour. En match aller le Gabon s’est fait battre sur le score de (3-0) avant de gagner sur un score insuffisant de (1-0).

Eliminatoires CAN U23 :Comptant aussi pour la qualification des JO zone Afrique, le Gabon détenteur du trophée remporté en 2011 sous l’air Placide Engandzas Lembangou, s’était fait écarté de la compétition en se faisant battre par le Mali en aller retour (1-0 ) et (2-0 ) à Libreville et Bamako.

CHAN Rwanda 2016 : Le Gabon avait été éliminé au premier tour suite à une défaite (0-1) face au pays hôte, un nul contre le Maroc et une humiliation (4-1) face à la Côte d’Ivoire. Lors de cette même compétition les joueurs gabonais avaient été au centre d’un scandale lié à une affaire de moeurs et de consommation d’alcool en terre rwandaise.

CAN senior Guinée Equatoriale 2015 : Les Panthères sortent au premier tour avec deux humiliations contre le Congo Brazzaville et la Guinée Equatoriale, deux pays frontaliers qui n’avaient plus jamais pris le dessus sur le Gabon depuis plusieurs années.

CAN senior Gabon 2017  : Choisi pour organiser la compétition du 14 janvier au 5 février dernier après une crise post- électorale, les Panthères se font éliminer au premier tour sans gagner le moindre match dans leur poule.

Football féminin : La dernière sortie de l’équipe nationale du Gabon c’était avec les Panthères U20 écrabouillées (5-0) par la RDC à Kinshasa avant de se faire battre à Libreville (1-0). Des scores suffisants pour écarter le Gabon de la suite des éliminatoires de la compétition.

La sélection nationale privée d’équipementier officiel…

Deux ans après la fin du contrat avec Puma, les Panthères sont jusqu’à ce jour sans équipementier officiel. Une situation qui ne fait pas honneur au Gabon obligé à joué avec une marque de vêtement locale lors de la CAN U172017 alors que le président fédéral avait publiquement promis de trouver un équipementier avant la CAN 2015.

A 10 mois de la fin du mandat du bureau exécutif de la FEGAFOOT, le centre technique de Bikelé produit du projet Goal de la Fifa n’est toujours pas livré alors qu’il faisait partie des arguments premiers lors de la campagne pour la présidence de la fédération.

Loin de faire une comparaison, sous l’ère Placide Engadzas, Jean De Dieu Moukagni Iwangou ou Dieudonné Ndoumbou pour le compte de la normalisation, le Gabon a été champion d’Afrique U23, a pris part au JO 2012, a atteint les quarts de finale de la CAN senior organisée avec la Guinée Equatoriale. Les Panthères A’ ont atteint les quarts de finale du CHAN en Afrique du Sud et ont remportées la Coupe de la CEMAC. Les U17 s’étaient qualifiés avec Rigobert Nzamba pour la CAN qui s’était jouée au Maroc.

Quelques solutions pour remédier à la situation actuelle

Les dirigeants fédéraux doivent non seulement redynamiser leurs politiques sur la formation en développant le volet des centres techniques mais aussi redéfinir leur stratégie de management des équipes nationales et s’approprier les missions de gestion de l’équipe nationale galvaudées par le trafic d’influence de certains collaborateurs du chef de l’Etat qui tirent les ficelles depuis le palais du bord de mer. Mettre fin au copinage dans l’attribution des postes de coach de l’équipe nationale comme ce fut le cas avec le coach Mfoumbi, considéré comme l’un des responsables du naufrage des Panthères U17 à la CAN, s’avère également plus que nécessaire.

Autre recommandation : mettre fin à l’ingérence des politiques au sein des instances sportives pour éviter de perdre toute autorité et toute objectivité dans la gestion du football comme c’est le cas actuellement avec le bureau exécutif de la FEGAFOOT lié à certaines personnalités tapies dans l’ombre qui seraient au centre de certains mauvais choix dans la composition des équipes nationales. Il faudrait aussi accorder des places en plus en équipe nationale A à des joueurs du championnat national de première division. Le ministère de la Jeunesse et des Sports se doit aussi clairement de définir sa politique sportive pour le développement du football au Gabon.


PIN

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs