Exercice 2015 : La BEAC redistribue les dividendes

vendredi 29 avril 2016 Economie


Satisfaite de son bénéfice net de l’ordre de 160,8 milliards de francs CFA durant l’exercice 2015, la Banque des Etats de l’Afrique Centrale (BEAC), apprend-on de nos confrères de « Jeune Afrique », distribuera plus de 53 milliards de francs CFA à ses actionnaires et quelques 4,4 milliards de francs CFA à ses employés à titre de prime de bilan.

Lorsque l’argent rentre, il faut le distribuer à l’ensemble des acteurs ayant joué un rôle dans son acquisition. Un principe « économique » que la Banque des Etats de l’Afrique Centrale, (BEAC), compte bien mettre en application. D’ailleurs, l’institution bancaire sous régionale a annoncé la distribution des dividendes entres actionnaires (Gabon, Cameroun, Congo Guinée-Equatoriale, Tchad et Centrafrique) et personnel.

Ainsi, les pays de la sous-région se partageront 53,2 milliards de francs CFA. Au-delà actionnaires, la Banque centrale annonce également l’octroi de 4,4 milliards de francs à titre de prime de bilan à l’ensemble de son personnel. Une nouvelle qui fera forcement plaisir aux concernés !

Origines

C’est grâce au déploiement d’une stratégie de gestion des réserves de change rigoureuse, mise en place en 2009, après la perte de 16,4 milliards de francs CFA dans une transaction douteuse, que la BEAC est parvenue à de tels résultats jugés convaincants. Les ressources ainsi engrangées, avait-elle laissé entendre lors du Comité ministériel de l’Union monétaire de l’Afrique Centrale (UMAC) tenu le 25 mars au Cameroun, « permettront de renforcer nos réserves afin de faire face à la baisse du taux de couverture de la monnaie ».

La BEAC tire ce résultat exceptionnel, depuis 1972 date de sa fondation, de la cession d’obligations faiblement rémunérées auprès du Trésor français.

« Financer davantage les économies de la Cemac »

Financer les six économies de la Cemac enlisées dans la crise et distribuer les dividendes aux actionnaires, voilà les objectifs que s’était donnée la Cemac lors de l’UMAC. S’il est officiel que plus de 53 milliards de francs CFA seront alloués pour le second objectif, la Cemac déploiera quelques 13,3 milliards de francs CFA pour le financement des projets structurant liées aux infrastructures dans la zone.

La Banque centrale sous-régionale, tout comme les organismes partenaires est convaincus de ce que, c’est par le développement des infrastructures de base que le développement de la sous-région passera.


3M

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs