Exclusion d’Alexandre Barro Chambrier, Michel Menga et Jonathan Ignoumba : Une autre bourde au sein du PDG ?

jeudi 10 mars 2016 Politique


Que se passe-t-il réellement au sein du Parti Démocratique Gabonais, PDG ? Le « parti de masse » est-il en passe de ranger aux calendes grecques son traditionnel triptyque : « Dialogue, Tolérance, paix » ? Des questions récurrentes après l’exclusion d’Alexandre Barro Chambrier, Michel Menga et Jonathan Ignoumba, tous ténors du courant « Héritage et Modernité ».

Au regard des péripéties et multiples rebondissements au sein du PDG, les plus âgés ne peuvent que se remémorer l’atypique époque du Parti National Socialiste des Travailleurs Allemand d’Hitler, devenu par la suite « Parti Unique ». La nouvelle est tombée comme un couperet, ce mercredi. Dans un fac-similé, obtenu par Gaboneco.com, Faustin Boukoubi, himself, en sa qualité de Secrétaire Général du PDG a signé en P.O, la note officialisant la radiation des rangs du parti d’Alexandre Barro Chambrier, Michel Menga et Jonathan Bignoumba. Une sentence qui ne surprend guère ! Toutefois, la démarche employée et la date choisie ne peuvent que charrier moult commentaires, surtout à quelques mois de la présidentielle. Ces trois anciens militants vont, sans aucun doute, aller grossir les rangs de l’opposition qui ne va pas cracher sur ce « pain béni ».

Les raisons des sanctions ?

Pas besoin d’être spécialiste en Sciences Politiques, pour voir en ces exclusions la réponse aux sorties, reconnaissons le plus ou moins dures, des membres de « Héritage et Modernité ». Même si, à son corps défendant, on comprend aisément la réaction du Secrétaire Exécutif du PDG qui n’a pas toléré le fait qu’Alexandre Barro Chambrier et ses « affidés », portent sur la place publique la cuisine interne de la formation politique créée en 1968, sur les bords de la Bouenguidi.

A cela s’ajoute le fait que le directoire du « parti de masse », considère que le refus de Michel Menga, à qui Ali Bongo Ondimba a proposé le poste de Secrétaire Général Adjoint 2, chargé de la Mobilisation, comme un acte de défiance à l’endroit du patron du PDG. Par contre, l’exclusion de Jonathan Bignoumba, jusque-là, Questeur de l’Assemblée Nationale, suscite beaucoup d’interrogations. Il faut peut-être y voir une volonté d’affaiblir un peu plus la bande à Chambrier, constituée essentiellement de députés.

Et après ?

En excluant, Alexandre Barro Chambrier à la veille de sa déclaration de ce jeudi 10 mars 2016, Faustin Boukoubi vient d’ouvrir sans le savoir la boite de Pandore. Le porte-parole de « Héritage et Modernité » que nous avons rencontré hier au Centre Social des feux tricolores d’Akébé, (où il devait tenir une causerie), n’a souhaité faire aucun commentaire sur cette actualité brûlante, car n’ayant pas encore eu connaissance de ladite exclusion. Toutefois, ce dernier n’a pas manqué de glisser cette petite phrase révélatrice : « Si le PDG m’exclut je prendrais d’autres mesures ». Il est alors évident que les prochains jours s’annoncent riches en événements et réactions. Affaire à suivre !


Paul Ndombi

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs