Etat de santé d’Ali Bongo : Quand les diverses actions « alimentent » les rumeurs !

vendredi 30 novembre 2018 Société & environnement


Alors qu’une grande frange de l’opinion nationale voire internationale attend les preuves concrètes du rétablissement du Président de la République, Ali Bongo Ondimba, la communication visuelle, notamment, sur le sujet malheureusement aggrave les plus folles rumeurs véhiculées çà et là. Un phénomène accentué par les différents cultes religieux demandés pour le rétablissement du premier magistrat gabonais, le dernier en date étant celui tenu ce vendredi 30 novembre 2018, au Palais des Sports de Libreville au Gabon.

Au Gabon, l’actuel état de santé du Chef de l’Etat charrie de nombreux commentaires. Les uns estiment que le premier magistrat gabonais est en pleine convalescence au Maroc, les autres le donnent pour « mort ». Des positions tranchées pour lesquelles la communication publique voire institutionnelle permet la persistance. En effet, ils sont nombreux à demander la preuve du rétablissement d’Ali Bongo Ondimba, officiellement souffrant depuis le 24 octobre dernier, (Ndlr : via une photo ou vidéo de lui).

« La demande du plus grand nombre est pourtant simple. Au lieu de nous servir de veilles images sur l’arrivée du Président au Maroc, que le gouvernement donne au peuple une preuve palpable du Président en vie. Qu’un collège de médecins indépendants aillent ausculter le Président et ainsi renseigner avec précision le peuple gabonais pour mettre un terme aux supputations malicieuses sur son état », a déclaré un observateur de la vie politique nationale qui a requis l’anonymat.

La récente sortie du Porte-parole du Gouvernement, Guy Bertrand Mapangou sur les antennes de la radio RFI, durant laquelle il a promis des images et/ou vidéos dans quelques jours, n’a pas suffi à calmer les ardeurs des détracteurs du régime. Lesquels détracteurs inondent la toile avec des allégations inhérentes au décès d’Ali Bongo. Autre argument brandi par les activistes pour justifier leur thèse, la multiplication des cultes religieux destinés au prompt rétablissement du Président de la République. S’il est vrai que les us et coutumes africains commandent de ne pas montrer le chef en position de faiblesse, il serait souhaitable de rendre publique une photo du président gabonais. Cette option permettra de dépassionner le débat en cours sur l’état de santé d’Ali Bongo Ondimba


Tony Muru

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs