Entreprenariat féminin : Ouverture du « Salon Antô Business » dès le 8 mars

samedi 4 mars 2017 Economie


Le « Salon Antô Business », initiative des femmes regroupées au sein de l’association Golden Women, se tiendra du 8 au 10 mars à la terrasse de la maison George Rawiri, Gabon Télévision. A travers cette initiative, l’association veut mettre en avant l’entrepreneuriat féminin.

Produit de l’association féminine Golden Women, le « Salon Antô Business », parrainé par le représentant-résident du programme des Nations unies pour le développement (PNUD) au Gabon, Marie Evelyne Petrus Barry, fait le vœu de promouvoir l’entreprenariat féminin. Arrêté du 8 au 10 mars prochain, le salon est essentiellement consacré aux expositions, ventes et aux ateliers d’échanges avec les panélistes pour la grande majorité, promoteurs d’entreprise personnelle.

L’idée de l’association est de mettre en avant le potentiel féminin dans l’entreprenariat, d’être une sorte de canal pour inciter les femmes à embrasser cette activité professionnelle et au-delà de cet objectif, un prétexte pour les femmes de célébrer la journée du 08 mars dédié au niveau mondial à la femme. « Le Salon Antô Business lancé pour l’autonomisation de la femme est basé sur trois axes essentiels : la formation, le social et l’entreprenariat afin d’aider les femmes à démarrer une activité, sortir de l’informel. Trois cibles essentielles sont visées, celles qui entreprennent déjà, celles qui comptent entreprendre et celles qui n’ont pas encore entrepris parce qu’elles ne savent pas comment démarrer leur projet  », explique la coordinatrice générale, Frédérique Eyang Beyeme.

Trois prix seront décernés aux meilleurs projets. Il s’agit du prix du meilleur projet, de celui de projet de l’innovation et le prix coup de cœur du jury et un quatrième prix exceptionnel sera décerné par un partenaire qui débouchera au soutien d’une entreprise, de la création jusqu’à la maturité du projet.

Si les dernières années enregistrent une évolution significative de l’entreprenariat au Gabon, la place de la femme gabonaise dans ce challenge reste encore mitigée. Et c’est à cause de cette faiblesse que les femmes réunies autour de l’association Golden Women ont estimé qu’il fallait donner un coup de pouce à la visibilité de la femme dans le monde de l’entreprenariat.


Michaël Moukouangui Moukala

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs