Entreprenariat féminin : L’apport multiforme de la BAD et Entreprenarium

mardi 27 novembre 2018 Economie


Le Gabon accueillera à partir le 10 décembre prochain, des sessions de formations sur le développement d’entreprise et la gestion financière. L’initiative émane d’un partenariat noué entre la Banque Africaine de développement (BAD) et Entreprenarium, dans le cadre de l’initiative de la BAD, visant à favoriser l’accès des femmes au financement en Afrique (AFAWA).

Le continent africain affiche le plus fort pourcentage au monde des femmes entrepreneurs. Selon le rapport 2016-2017 du Global Entrepreneurship Monitor (GEM), le taux d’entrepreneuriat féminin en Afrique subsaharienne atteint 25,9 % de la population féminine adulte. Jouant un rôle essentiel dans le développement du continent, les femmes réinvestissent jusqu’à 90 % de leurs revenus dans l’éducation, la santé et l’alimentation de leurs familles et communautés, contre 30 à 40 % pour les hommes. Ces investissements ont un impact plus important sur le développement économique et social du continent.

En dépit du dynamisme de l’entrepreneuriat féminin et du rôle crucial que jouent les femmes chefs d’entreprise dans l’essor économique de l’Afrique, elles restent confrontées à de nombreux obstacles et manquent souvent des compétences requises en matière de gestion d’entreprise pour accéder aux financements, que ce soit au stade de la création ou du développement de leurs activités. En effet, les femmes demeurent les plus affectées par le déficit de financement, estimé à 42 milliards de dollars pour l’ensemble des chaînes de valeur, dont 15,6 milliards de dollars pour le seul secteur de l’agriculture. Pour inverser cette tendance, la Banque Africaine de développement (BAD) en partenariat avec Entreprenarium, dans le cadre de son initiative destinée à favoriser l’accès des femmes au financement en Afrique (AFAWA), lance dès le 10 décembre prochain, et ce, durant quatre mois, des sessions de formations sur le développement d’entreprise et la gestion financière dans cinq pays du continent.

« Cette initiative répond parfaitement à l’approche holistique d’AFAWA pour soutenir l’entrepreneuriat des femmes. (…) Nous ne nous contentons pas de doter les femmes entrepreneures des connaissances et des compétences essentielles dont elles ont besoin pour dynamiser leurs entreprises, nous facilitons aussi leur accès au financement tout en établissant un dialogue avec les gouvernements afin de créer un environnement des affaires qui libère leur capacité entrepreneuriale », a commenté Vanessa Moungar, directrice du Département genre, femmes et société civile de la BAD. La formation conduite par son partenaire Entreprenarium vise à mettre en valeur le potentiel féminin. Durant les formations, les projets d’entreprise les plus prometteurs pourront bénéficier d’un financement. Il s’agit aussi, dans le même temps, de renforcer le dialogue sur les réformes législatives, politiques et réglementaires nécessaires à même d’encourager l’entrepreneuriat féminin et l’autonomisation économique des femmes.


Michaël Moukouangui Moukala

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs