Elections en RDC : Libreville base de regroupement des militaires américains

mardi 8 janvier 2019 Politique


Des membres des forces armées américaines ont été déployés à Libreville pour soutenir la sécurité des citoyens, du personnel et des installations diplomatiques américaine à Kinshasa, en République démocratique du Congo (RDC) a annoncé le Président américain Donald Trump via un courrier au Congrès américain. Cette annonce et l’arrivée des soldats américains sur le sol gabonais soulèvent des critiques depuis.

Des signes avant-coureurs sont peut-être la cause d’un déploiement inattendu de soldats américains. Fin novembre dernier, alors que se projetait l’organisation d’un scrutin présidentiel perçu comme historique après 18 ans de pouvoir sans partage de Joseph Kabila en RDC, l’Ambassade américaine à Kinshasa alertait de la possibilité d’une « menace terroriste contre les installations du Gouvernement américain ». Dans un communiqué, l’ambassade a invité les citoyens américains à faire preuve de vigilance. Un mois plus tard, cette alerte s’est traduite par une décision du Président américain Donald Trump d’intervenir en RDC en cas de heurts à l’issue du scrutin présidentiel controversé.

Cette décision vise à répondre à l’appel de l’ambassade américaine de Kinshasa à veiller à la sécurité des citoyens, des installations et du personnel diplomatiques américains à Kinshasa. Ainsi, des membres des forces armées américaines, 80 selon les chiffres officiels, équipés de matériels de combat ont pris position il y a quelques jours à Libreville au Gabon avec pour objectifs, d’intervenir en cas de troubles à l’issue du scrutin. « Ce déploiement (…) est une réaction au risque que de manifestations violentes puissent avoir lieu en République démocratique du Congo en réaction aux élections qui se sont déroulées le 30 décembre 2018 », souligne Donald Trump dans son courrier adressé au Congrès américain. Suivant l’évolution de la situation, d’autres forces armées américaines pourront être déployés au Gabon, en RDC et au Congo.

Pourquoi le choix du Gabon ?

Même si cette décision fait polémique notamment en RDC, le choix du Gabon comme base de regroupement des soldats des forces armées américaines s’explique d’une part par les liens de coopérations qui lient le Gabon et les Etats-Unis et d’autres parts, par la proximité entre la RDC et le Gabon. Des soldats membres du Special Purpose Marine Air-Ground Task Force-Crisis Response Africa, avaient déjà séjourné au Gabon en mai 2018 pour le renforcement des capacités des cadres militaires gabonais. Par ailleurs, il convient également de rappeler que Libreville abrite une des 12 Cooperative Security Locations (CSL) d’Afrique, une sorte de base de stockage de matériel et de carburant disponibles pour environ 300 soldats et durant 30 jours. Ce qui justifie un tel choix.


Michaël Moukouangui Moukala

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs