Elections couplées 2018/ Ndendé : Le siège de toutes les convoitises !

vendredi 28 septembre 2018 Speciales


A Ndendé, le lancement des hostilités des élections couplées du 6 octobre prochain met en compétition plusieurs chapelles politiques qui ambitionnent toutes de détrôner le Parti Démocratique Gabonais (PDG), « chasse-gardée » de l’unique siège après le dernier quinquennat, et ce, malgré l’ancrage politique de l’Union du peuple gabonais (UPG) de feu Pierre Mamboundou.

Réservé autrefois au Parti démocratique gabonais (PDG), l’unique siège du Département de la Dola dans la province de la Ngounié est depuis le lancement des élections couplées du 6 octobre, l’objet de toutes les convoitises. Majorité, opposition et indépendants se livrent une guerre idéologique politique farouche pour tenter de représenter le peuple à l’Assemblée nationale au sortir de cette élection. Présenté dans le département comme « l’homme de la situation », Yves Fernand Manfoumbi, candidat du parti au pouvoir, communément appelé « MANF 10 » ou « Mwane Dimbu » figure parmi les rares candidats à faire l’unanimité dans le département.

Ce dernier soutient que sa candidature résulte de l’appel de la base. « Après avoir eu la grâce de servir la République et la nation gabonaise à diverses responsabilités, le moment plus qu’attendu est venu de vous servir avec plus de proximité et sans aucun doute d’efficacité », a-t-avoué. Malgré son capital-sympathie, il est aux prises avec des adversaires politiques non négligeables dont ceux issus des rangs de l’Union du Peuple gabonais (UPG) héritage de feu Pierre Mamboundou, représenté par son Président Mathieu Mboumba Nziengui, de la nouvelle coalition upégiste, (Ndlr : Valeur idéologique Pierre Mamboundou (VIP) allié au Rassemblement Héritage et Modernité (RHM)), conduite par Symplice Vianey Mouanga.

A cette configuration s’y greffent, les partis comme Démocratie nouvelle (DN), conduit par Josiane Koumba, le Parti social-démocrate (PSD), l’Alliance pour le changement et le renouveau (ACR) et la candidate du Parti pour le Changement, Elza-Ritchuelle Boukandou qui aspire à un renouveau politique dans le département. Son crédo, donner à la jeunesse la place qu’elle mérite. « Notre message est simple. C’est celui de choisir entre l’avenir et le passé. L’avenir, c’est la jeunesse et le passé, c’est un système qui est là, que tout le monde connaît et qui a choisi de chosifier cette jeunesse », souligne-t-elle. Qui donc pour succéder au député sortant ?


Michaël Moukala Moukouangui

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs