Elections couplées 2018/Leconi : Le 1er siège âprement disputé

mercredi 26 septembre 2018 Politique


Si au deuxième siège, Alfonse DEBA PASSANTER, l’ancien préfet à la retraite peut dormir sur ses lauriers et être sûr de l’emporter, parce que sans véritable concurrent, au premier siège, la présence des candidats de l’union nationale, du CLR et un Indépendant donne déjà des insomnies à Philibert Ngaippé du PDG. Lequel pourrait être contraint à un deuxième tour. D’où les appels et mises en gardes répétés du Parti Démocratique Gabonais à l’endroit des militants rancuniers et récalcitrants, qui pourraient voter contre leur propre parti. C’était à l’occasion de la cérémonie d’ouverture et de présentation officielle des candidats.

Un parti qui pourrait être fragilisé par un ennemi intérieur. Voilà ce que redoute désormais le parti démocratique gabonais au pouvoir. Et pour cause, les investitures de certains ont créées la frustration et le mécontentement des autres. A Leconi, chef-lieu du département des plateaux, comme dans d’autres circonscriptions, cette situation pourrait créer un malaise électoral à l’intérieur du parti. Surtout que les déçus des investitures soufflent sur les braises en sourdine en pactisant avec les adversaires du PDG.

Conscient de cette réalité, le Secrétaire départemental du parti dans le département des plateaux, Julien Kabelé a profité de l’ouverture officielle de la campagne et de la présentation des candidats investis, pour mettre en garde, ceux des militants qui comploteraient avec l’ennemi pour faire échouer ces candidats PDG et par delà le parti lui-même. Ainsi donc, selon cette présentation, Thérèse Chantal Akouosso et Gérard Ondjambi ont été investis têtes de liste aux conseils départemental et municipal. Quant à Philibert Ngaippe et Alfonse Deba Passanter, ils défendront, pour le premier et deuxième siège, les couleurs du parti en ce qui concerne la course pour l’Assemblée nationale.

Arsène Onfuya Kakogo, le candidat du mouvement « TROP C’EST TROP », lui entend surfer sur sa jeunesse et ces querelles intestines du parti au pouvoir pour créer la surprise. Quant aux candidats de l’Union Nationale et celui du CLR, ils n’ont pas encore fait leur entrer en scène. Les prochains jours seront certainement déterminants.


Leno KOLEBA

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs