Elections couplées 2018 : Jean Gaspard Ntoutoume Ayi pour un changement radical

dimanche 30 septembre 2018 Speciales


Le weekend est chargé pour tous les aspirants aux postes de députés à l’assemblée nationale. De la commune d’Akanda à Libreville, tout le monde était sur le terrain pour convaincre, malgré le temps pluvieux. Jean Gaspard Ntoutoume Ayi de l’Union Nationale n’a pas varié dans son discours, il faut voter utile pour un changement radical. Son adversaire du PDG dans le 1er arrondissement d’Akanda, Jean Marie Ogandaga plaide le contraire.

Jean Gaspard Ntoutoume Ayi continue sa campagne de proximité initiée depuis longtemps. Le candidat aux législatives, de l’Union Nationale pour l’unique siège dans le 2e arrondissement de la commune d’Akanda et sa colistière, Jeanne Marie Amboye Ndouna Depenaud ne varient pas dans le discours délivré aux populations. Il faut faire changer la donne politique dans notre pays. Pour l’ancien porte-parole de Jean Ping « La seule chose qu’on demande aux gabonais qui est simple c’est de s’exprimer de voter pour voter pour leur choix et leur préoccupations. Ils doivent voter pour ce qui peut faire leur avenir. Une fois que c’est compris nous n’avons de doute sur leur choix. Nous savons quel choix les populations vont faire le 6 octobre prochain ». Sept autres candidats sont opposés à Jean Gaspard Ntoutoume Ayi.

Toujours dans la commune d’Akanda au premier arrondissement le candidat du PDG, pour les législatives, Jean Marie Ogandaga sillonne sa circonscription pour délivrer le bon message aux populations. Le siège unique en jeu doit revenir au parti au pouvoir. Ainsi, Jean Marie Ogandaga compte être la voix de résonance du président du parti démocratique gabonais « Je veux être le député du siège unique du premier arrondissement d’Akanda pour que je sois le porte-voix d’Ali Bongo Ondimba auprès de cette population. Nous voulons être ce ticket gagnant qui amènera la paix dans la commune d’Akanda ». Au-delà du candidat du parti démocratique gabonais, il y a 13 autres candidats qui animent la campagne dans cette partie du pays. Jean Marie Ogandaga a pour suppléante Chantal Missondji.

Du coté de Libreville, au 2e arrondissement dans le 1erSiege, le député sortant du parti au pouvoir se félicite de son bilan. C’est fort de cela qu’Aurelien Ntoutoume Mebiame et son suppléant Roméo Priva Minsta veulent de nouveau repartir à l’assemblée nationale. Le député sortant est confiant « Notre bilan est largement connu et visible et il est positif. Les réalisations sont là. On ne change pas une équipe qui gagne. Nous ne devons pas changer cette équipe. Mieux au 2e arrondissement il n’y a pas d’opposants mais plutôt des populations qui veulent qu’on s’occupe d’elles ». Le 1ersiège du 2e arrondissement de Libreville est un vaste champ ou la concurrence est rude entre 12 candidats de différents partis politiques, dont Les sociaux-démocrates gabonais étaient à Nkembo pour un meeting. La tête de liste, Steeve Davin Moughiama est aussi favorable au changement « Nous voulons un parlement vif et revigoré. Pour cela, nous invitons toutes les populations du 1er siège du 2e arrondissement à se rendre à l’école Martine Oulabou pour retirer les cartes d’électeurs. Les attentes sont grandes au regard des doléances ». Steeve Davin Moughiama du SDG a pour colistier Mba Obiang.


YAO

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs