Election Fégafoot : Bosco Alaba Fall interpelle l’opinion sur la violation flagrante du code de la FIFA

samedi 24 février 2018 Sport


Après avoir accusé réception le 12 février dernier d’une lettre de convocation pour la tenue du congrès extraordinaire le 10 mars prochain en prélude à l’organisation de l’élection de la présidence de la Fédération Gabonaise de Football (FEGAFOOT ) prévue pour le 31 du même mois, Bosco Alaba Fall,le Président de l’AO CMS ,membre du congrès était face à la presse hier jeudi pour interpeller l’opinion sur la violation du code de la Fifa et du code électoral.

En conférence de presse jeudi 22 février 2018 , le président de l’AO CMS Bosco Alaba Fall, potentiel candidat à l’élection de la Présidence de la Fédération Gabonaise de Football (FEGAFOOT ) prévue pour le 31 mars prochain, a tenu à faire remarquer la violation flagrante des textes en rapport avec l’organisation d’une telle échéance électorale.

Pour le président de l’AO CMS qui s’est exprimé en sa qualité de membre du congrès et donc en application des articles 13 et 22 des statuts de la FEGAFOOT, le vice de forme viendrait du non respect des délais liés au chronogramme déroulé par le bureau actuel de la Fédération gabonaise de football mais aussi du fond et de la forme de la future mise en place des commissions. Cela est justifié par la lettre de convocation du 12 février reçu à son siège le 15 février 2018 à laquelle était annexé le code électoral de la FEGAFOOT.

Dans cette lettre il est annoncé la tenue d’une Assemblée générale Extraordinaire (AGE) le 10 mars à Libreville avec points inscrits à l’ordre du jour la mise en place de la commission électorale et la commission des recours pour l’élection du nouveau comité exécutif, le 31 mars 2018.

«  La situation telle que présentée par la FEGAFOOT est en violation flagrante avec le standard électoral : Code de la Fifa et le code électoral de la FEGAFOOT en ses articles respectifs 4 alinéas 1,2 et 3 … » a-t-il déclaré «  Nous sommes donc en droit de dire que les futures assises ne seront, ni plus, ni moins, la continuité du malaise de notre football national  » a-t-il ajouté.

Selon Bosco Alaba Fall qui ne s’est pas prononcé sur sa candidature à cette élection, cette conférence a tenu lieu d’interpellation à la FEGAFOOT afin de tirer les conséquences conformément aux standards nationaux et internationaux d’une part , et d’autre part la saisine de la Fifa par le biais de son association sportive. Car d’après lui ,si l’élection est organisée dans cette cacophonie, le Gabon pourrait une fois de plus tomber sur le coup de la normalisation comme en 2013-2014.


Pacôme IDYATHA

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs