Election couplées/RHM et l’UN : Des candidatures uniques a minima !

mercredi 12 septembre 2018 Politique


Alors que les élections législatives et locales sont prévues pour se dérouler les 6 et 27 octobre prochain, le Rassemblement Héritage et Modernité (RHM) et l’Union Nationale (UN) viennent de se mettre d’accord pour présenter des candidatures uniques dans les sièges où chacun des deux partis a le plus de chances de l’emporter. Objectif, contrer l’hégémonie écrasante du Parti Démocratique Gabonais (PDG) au palais Léon Mba.

C’est peut-être une stratégie qui découle de la réalité du terrain politique actuel. Un terrain encore vague puisqu’aucune force politique ne peut se targuer, pour l’heure d’être certaine de rafler la majorité absolue à l’Assemblée nationale, tant le scrutin s’annonce totalement ouvert. Ce qui, naturellement aiguise les appétits des candidats de toutes les obédiences, associations, ONG, indépendants etc. L’objectif étant de se faire une place soit au palais Léon Mba soit dans les conseils municipaux et départementaux de leurs localités. Mais malgré le caractère absolument ouvert des élections, même dans l’opposition, on ne manque pas de craindre la capacité de nuisance du parti au pouvoir, qui pourra, au besoin, user de toutes les stratégies, même les plus artisanales, pour essayer de conserver sa large majorité au parlement.

Car la crainte obsessionnelle d’une possible cohabitation est désormais là dans les rangs du pouvoir, conscients qu’une majorité de l’opposition à l’Assemblée nationale donnerait des cauchemars à Ali Bongo. Ce qui rendrait d’ailleurs son mandat ingouvernable. L’ombre du PDG, même quand on la croit affaiblie, peut toujours faire mal et cela à tout moment, tant qu’elle en a la possibilité. Autant dire qu’elle hante toujours le palais Léon Mba pour y avoir été majoritaire durant des décennies.

Opposition et nécessité d’un front commun

Pour contourner cette probable nuisance du PDG, l’opposition éparse tente désormais, désespérément de colmater les brèches dans une sorte de stratégie commune, du moins entre deux les partis, le Rassemblement Héritage et Modernité, formé par des dissidents PDG dont certains comme Michel Menga ont rejoint Ali Bongo après une campagne diabolisation extrêmement violente, et l’Union Nationale de Zacharie Myboto. Au non de cette entente, les deux partis de l’opposition vont tenter leur chance pour essayer de mettre en minorité le parti démocratique gabonais. Partout, ils vont positionner des candidatures uniques UN-RHM. Mais la stratégie, si elle pourra les aider à grappiller quelques sièges ainsi des conseillers municipaux et départementaux à Libreville, à Lambaréné, à Port-Gentil, à Mounana et peut-être même à Moanda dans le Haut-Ogooué, on peut cependant douter de la capacité de cette alliance à ratisser large au-delà des localités précitées où les leaders des deux partis, Barro Chambrier et Zacharie Myboto sont habituellement connus.

Et cela d’autant plus que la coalition de l’opposition apparaît elle-même de plus en plus fracturée, notamment entre ceux qui ont déjà fait le deuil de la présidentielle et rejoint le pouvoir, les réalistes qui ont décidé de prendre part aux élections, et les irréductibles qui disent niet. C’est dire que si alliance il y a entre Zacharie Myboto et Alexandre Barro Chambrier, il s’agit, au fond d’une alliance a minima, si elle n’intègre pas toutes les autres chapelles de l’opposition radicale. Voilà qui rend ses chances de majorité un peu plus incertaines au terme du 27 octobre, la bataille de l’Assemblée nationale étant devenue un enjeu majeur pour la redéfinition des équilibres politiques en vogue dans le pays, mais aussi pour l’échéance présidentielle de 2023. Car il semble que c’est là où se joue désormais l’avenir des organisations politiques pour les prochaines années au Gabon. Un scrutin teste.


Leno KOLEBA

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs