Election à la FEGAFOOT : Nouveau recours de Paterne Blanchard Andoume !

mercredi 28 mars 2018 Sport


Une bourde de plus pour le camp du président sortant de la fédération gabonaise de football, Pierre-Alain Mouguengui. En effet, Paterne Blanchard Andoume, (Ndlr : un des 5 candidats en lice) vient d’adresser un courrier à la FIFA pour fustiger le montant de la caution exigée par le bureau sortant. Laquelle caution est jugée excessive par Paterne Blanchard Andoume.

Apres avoir crié victoire lors de son premier recours qui a obligé la FIFA a reporter sine die l’élection du comité exécutif de la fédération gabonaise de football, Paterne Blanchard Andoume lance une autre « bombe puante ». Et pour cause, ce dernier vient encore de saisir la FIFA : « J’ai introduit un autre recours auprès de la FIFA concernant la demande de caution faite par la fédération gabonaise de football aux différents candidats. Cette caution de 1 million de F CFA n’existe nullement dans les textes. Les seuls textes que nous avons dans le cadre du processus électoral sont les statuts et le code électoral. Lorsque vous regardez la décision de demander la caution, vous voyez qu’on vise les statuts et le code électoral et on vise les raisons de nécessité. Ce qui n’est pas légal. Normalement s’il y a un règlement sur la caution, ce règlement doit être entériné par le congrès selon les dispositions de l’article 20 et 21 des statuts. Ça n’a jamais été entériné donc cette demande est en violation avec les dispositions statutaires. Et là je demande l’annulation de cette caution payée par beaucoup de candidats ».

Dans l’attente de la réponse de la fédération internationale de football association, le candidat Pierre Blanchard Andoume est tout aussi gêné par une autre décision prise par la FEGAFOOT, d’aller voter à Lambaréné au centre du Gabon. « Je suis gêné par cette décision tout comme beaucoup de candidats. Vous connaissez l’état de la route entre Libreville et Lambaréné et nous sommes là à plus de 300 km. Vous savez très bien que pour pouvoir déplacer son bureau de campagne et ces colistiers, il faut des moyens pour supporter les frais d’hébergement de transport et de restauration. Je crois que c’est un casernement pour mieux maitriser le collège électoral. C’est vrai qu’une élection peut se tenir partout au Gabon, mais je pense que ce n’est pas opportun de délocaliser le lieu du vote à la dernière minute. Il y a l’état de la route et les différentes charges à supporter. Il faut donner à tout le monde les mêmes chances pour avoir son entourage à ses cotés. Il vaut mieux organiser le vote à Libreville ».

Pierre-Alain Mounguengui quant à lui voit autrement les choses. Il soutient que : « La fédération gabonaise de football est une institution nationale et le congrès doit se tenir au Gabon. Lambaréné est une ville du Gabon et le congrès se tiendra bien là-bas ».


YAO

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs