Education : L’accalmie ?

mercredi 17 avril 2019 Société & environnement


Après une semaine d’interruption par le ministère de l’Education nationale, en raison du soulèvement des élèves à travers le Gabon qui exprimaient leur mécontentement suite à la réforme sur les nouveaux critères d’attribution de la bourse d’études, les cours devraient reprendre ce jeudi 18 avril. L’annonce a été faite hier, par le ministre de l’éducation nationale, Michel Menga M’essone à l’issue de la suspension de la réforme controversée.

Au Gabon, les cours devraient reprendre ce jeudi 18 avril. A l’issue des échanges tendus entre le ministre de l’Education nationale et les partenaires sociaux, suite aux tensions sociales qu’a engendré le projet de réforme inhérent aux nouveaux critères d’attribution de la bourse d’études au Gabon, adopté lors du conseil des ministres du 29 mars dernier, le ministère de l’Education nationale, a décidé de mettre de l’eau dans son vin en décrétant la reprise des cours. « Le gouvernement qui reste trop soucieux du déroulement des cours et de la préparation des examens dans un climat serein rappelle que conformément à son agenda initial que cette mesure ne sera pas appliquée cette année », a annoncé le ministre de l’éducation nationale, Miche Menga M’essone, en personne, sur le plateau de Gabon 1ere.

Faisant suite à l’annonce de l’annulation provisoire de cette mesure, le ministre a également annoncé la reprise des cours. « En conséquence, le gouvernement en respect des exigences du calendrier scolaire annonce la reprise des cours le jeudi 18 avril sur toute l’étendue du territoire national aux heures habituelles », indique le communiqué du ministère.

Reculer pour mieux sauter

Pour mieux apprécier les contours de l’implémentation de cette réforme, source de discord à travers le Gabon, le gouvernement a jugé utile de reculer pour mieux sauter. La réforme ne sera certes pas appliquée cette année, mais plutôt les années à venir. Pour parvenir à son acceptation générale et définitive, une commission qui sera présidée par le ministre de l’Education nationale sera mise en place pour analyser les modalités d’application de ladite mesure qui, selon le gouvernement, vise à promouvoir l’excellence.

Les conclusions issues des travaux de ce comité devraient être très scrutées vu que les élèves disent ne pas accepter une réforme qui pourrait compromettre leur avenir dans un pays où, le pouvoir d’achat des parents s’effrite graduellement.


Michaël Moukouangui Moukala

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs