Education : 1250 milliards de francs CFA pour redresser la barque !

lundi 17 septembre 2018 Société & environnement


Un Plan quinquennal de 1250 milliards de francs CFA a été proposé au Président de la République, Ali Bongo Ondimba, lors de la remise du rapport final sur l’éducation le week-end écoulé. Ce plan envisage de rebooster au Gabon le triptyque éducation-formation-emploi.

Surfant sur l’échec des états généraux de l’éducation de mai 2010, associé au constat accablant inhérent à la baisse drastique du niveau général au Gabon, (Ndlr : constat effectué par Ali Bongo Ondimba lors de la célébration du 58e anniversaire de l’indépendance du pays), la nouvelle inspection du système éducatif national se veut plus pragmatique, mais son implémentation demeure attendue. Arrêté sur le moyen terme soit, cinq ans contre dix ans pour le rapport produit en 2010 pour un coût total d’environ 1600 milliards de francs CFA, la nouvelle orientation d’assainissement de l’éducation proposée par le Professeur Patrick Toufick Mouguiama Daouda, coordonnateur général desdits travaux repose sur un financement de 1250 milliards de Francs Cfa. Depuis sa présentation officielle, de nombreux observateurs trouvent le récent rapport pas très différent de celui de 2010.

Et pourtant, il semble poser les jalons d’une adéquation éducation-Formation-Emploi.
Cet ensemble vise à remédier dans l’urgence pour donner à l’éducation nationale un nouveau souffle et à inviter par la même occasion les gouvernants à prendre leurs responsabilités. « Je note, à travers votre présentation, des recommandations qui devraient contribuer à transformer notre éducation. Changer de paradigmes en consacrant notamment le principe ‘’ Former pour l’emploi ’’qui a trop longtemps été un tabou », a déclaré le chef de l’Etat. Il s’agira notamment de diversifier les filières et de former des enseignants dans celles-ci, de réaliser et d’équiper plus d’infrastructures scolaires et administratives et enfin de mettre en place un secrétariat scientifique d’orientation, de créer un conseil national de l’éducation et de regrouper les différents Ministères en charge de l’Education et la Formation. A quand l’application desdites propositions ?


Michaël Moukouangui Moukala

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs