EDITO : Présidentielle 2016, Qui sortira vainqueur de la guerre fratricide ?

lundi 11 juillet 2016 Speciales


Depuis 2009, année pendant laquelle est décédé Omar Bongo Ondimba, ses « héritiers » ne cessent de se tirer dessus, parfois à boulets rouges. C’est à croire que leur amitié d’antan n’était que de façade. Si tel est le cas, pourquoi n’avoir pas affiché leur position franchement durant le règne du deuxième Président de la République gabonaise ? Question à laquelle de nombreux Gabonais tentent d’apporter une réponse à défaut de soumettre eux- mêmes les acteurs à cet exercice, pourvu qu’ils le veuillent.

Si certains, peut-être pas les plus honnêtes ont décidé de garder la case de papa, d’autres déçus et irrités à la fois ont purement et simplement choisi de claquer la porte, considérant que c’était la meilleure manière de se rapprocher du peuple et faire amende honorable après tant de gâchis. Depuis, les joutes verbales s’enflamment donnant l’impression qu’entre les uns et les autres, il n’y a plus ou qu’il n y aura vraiment plus rien de commun.

Comme si l’on ignorait comment se font et se défont les alliances dans ce Gabon. C’est dire qu’il n’est pas impossible de retrouver ce beau monde autour de la même table un jour, dînant et riant d’avoir rusé avec le peuple. Après tout, le ventre, cela dit à beaucoup d’entre eux. Le peuple, lui, observe, car il n’est pas un œil qui dort pour reprendre le musicologue gabonais, Pierre-Claver Akendengué. Qu’est-ce qui peut bien se cacher en dessous de cette lutte âpre pour, dit-on, la conquête du pouvoir si ce n’est des règlements de compte qui dépassent parfois la sphère physique pour se projeter dans l’invisible mystico-religieux, les Africains en raffolent.

Au-delà de tout, cela laisse entrevoir que les alliances entre hommes d’en-haut chez nous sont souvent faites de matériaux non durables. Dites-nous, quelle idéologie défendent réellement les uns et les autres si ce n’est celle qui consiste à ôter à l’autre ce qu’il possède et s’installer à sa place pour faire la même chose, sinon pire ? Ainsi va Gabao ! Beau petit pays sous-peuplé dans lequel chacun pouvait trouver son compte et se satisfaire d’être Gabonais… Pendant combien de temps laissera-t-on faire ces gens de si peu de foi qui parlent au nom du peuple sans jamais l’avoir consulté ou répondu à une de ses préoccupations. Et pourtant, ce sont ces valeurs que l’on prête aux rosicruciens et autres francs- maçons qui nous dirigent. Comment peut-on avoir l’impression de vivre l’enfer alors que l’on est placé naturellement dans un paradis terrestre qui ne demande qu’à être géré avec un peu de parcimonie pour donner à chacun de ses enfants ce dont il a besoin, chacun selon son mérite, son dévouement, son degré d’engagement, son abnégation, que sais- je ?

Comment peut-on supporter longtemps de voir des valeurs essentielles fondre dans un mas d’ordures morales ? Si nombre parmi ceux qui pensent, peut-être à juste titre, que la gouvernance émergente est « un chaos », pourquoi ne se liguent- ils pas tous comme un seul homme contre le « mal » si c’est sous le sceau de la République qu’ils placent leur combat ? Veut-on encore et toujours être à la remorque dans un monde globalisé où tout se sait où que l’on se trouve grâce aux révolutions technologiques et scientifiques qui continuent de s’opérer sous nos yeux ? Veut-on nous faire croire qu’il n’y a plus de place pour la honte sous nos cieux ? Pourquoi alors ce développement de l’esprit apatride tant observé chez nos dirigeants quelque que soit leur bord politique ? Puisque l’héritage est en train de se fissurer et de tomber en lambeaux, pense-t-on à ce qu’il faudra récupérer pour éviter que l’on ne perde tout ?

Après la lutte, acceptera-t-on sa défaite, même si elle est logique ou nous poussera-t-on vers la guerre comme cela s’est déjà vu ailleurs ? A ce moment là qui en sortirait vainqueur entre les acteurs politiques et le peuple, entre chacun d’entre eux et le pays ?


Dounguenzolou

Vos commentaires

  • Le 11 juillet à 09:47, par serges dry En réponse à : EDITO : Présidentielle 2016, Qui sortira vainqueur de la guerre fratricide ?

    qui gagnera au elections ?qui a d habitude de passer,de voler et de tricher mais comme celui qui quaranti la paie prépare la guerre dit (le ministre de la defence)cette fera bien le jour tjr tournee contre lui comme samedi les quil a donné les missions de recruter pour l accompagner et soutirer balancés ses tee short devant lui lui meme du courage !!!!!

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs