Edito : Les vertus du dialogue

jeudi 22 septembre 2016 Speciales


Quand nous reviennent à l’esprit les images atroces des affrontements entre populations africaines pour des raisons autres que logiques, la peur et le stress nous envahissent et nous recommandent, même si cela ne nous tentait pas dans un premier temps d’agir avec sagesse si l’on tient à éviter que le pire n’arrive. Et cette sagesse que nous convoquons, nous la trouvons dans le dialogue comme le symbolise l’arbre à palabre de chez nous.

« Malheur à l’homme seul », entend-on souvent dire comme pour expliquer aux uns et aux autres qu’il est difficile à l’Homme, Etre social par excellence, de se murer dans un silence et penser le mal, alors qu’il a encore la possibilité d’aller vers son semblable pour avec lui, étudier la possibilité de ne pas recourir à la violence et d’épargner de ce fait les populations des affres de celle-ci. Nous sommes comme plongés dans ce cas de figure aujourd’hui et il faut beaucoup de courage aux acteurs politiques pour faire en sorte que le Gabon ne plonge pas dans le chaos. Il est encore temps pour les uns et les autres de comprendre que leur mission n’est pas d’embraser le pays, mais plutôt de le guider sur la voie de la démocratisation, la seule qui vaille pour qui tient à entrer dans le concert des nations par la grande porte.

Nous pensons qu’il est encore temps pour que tout le monde se mette à l’esprit qu’il n’y a à l’issue d’une élection, ni vainqueur, ni vaincu, mais que c’est le Peuple souverain qui l’emporte. Et qu’il revient donc à cet instant à tous de respecter son choix au lieu de verser dans une sorte de vision manichéenne qui veut que vous soyez le seul à prêcher le bon pendant que les autres ne prêchent que le mal. De tout temps, l’Afrique a su régler ses problèmes par le dialogue qui est une vertu cardinale pour elle au vu de l’importance que les grands hommes de tous les temps lui ont sans cesse accorder de leur vivant. Pourquoi ne pas s’inspirer d’eux qui n’ont pourtant pas perdu de leur superbe en agissant de la sorte ?

« Ceux qui meurent sont des hommes, ceux qui naissent aussi » ! Ce proverbe tiré de la sagesse populaire africaine veut insinuer que rien n’est éternel et que l’on doit nécessairement à un moment ou un autre de l’histoire, assister à ce qu’il convient de désigner par l’expression « passage de témoin ». En considérant bien entendu que s’il y a aujourd’hui des génies, il y en aura également demain et peut- être de mieux. Vu sous cet angle, la sagesse populaire nous conduit à adopter une attitude humble qui veut que nous considérions l’autre comme une force avec laquelle il est impérieux de compter pour construire une nation si l’on s’en tient au fait qu’elle doit être résolument tournée vers le développement. La Démocratie qui fit son apparition dans la Grèce antique avec le phénomène des cités hellènes et qui fut introduite dans les années 90 sous sa forme actuelle en Afrique par les puissances occidentales en quête de partenaires sérieux, ne s’accommode nullement de violence, mais plutôt de contradictions et de tolérance.

C’est pourquoi, elle fait partout où elle est exécutée place à la paix, mais pas à la guerre dans un symbolisme qui conduit le vaincu lors d’une élection, prendre son téléphone, appeler son rival, le féliciter de sa victoire et prier pour que son magistère ne soit pas entaché de difficultés, inhérentes aussi bien à l’espèce humaine qu’aux contingences de la vie elle- même. Car, lui aussi fait partie de la population que le nouveau dirigeant est appelé à gérer du mieux qu’il peut suivant des règles et conventions internationalement établies. C’est seulement ainsi que s’instaure la Paix voulue et chantée par tous sans qu’ils n’aient malheureusement la même conviction, la Paix qui profite au grand nombre, pour ne pas dire à tous. A quand des scènes du genre de celles présentant deux adversaires à une élection se congratulant ?


Douguenzolou

Vos commentaires

  • Le 23 septembre à 16:13, par lazarus zapaterus En réponse à : Edito : Les vertus du dialogue

    je n ai pas dit qu HOUPHOUET BOIGNY a ete renverse , toi et moi sommes bien au courant qu il et mort etant au pouvoir et que BEDIE son neuveu avait ete chasse du pouvoir par le general GUEI
    mon frere ma question c est a quoi ca sert d organiser les elections ( avec des depenses de plus de 400 millions de nos francs) si ALI BONGOLANDAIS sera toujours premier ?
    - hier le defunt ANDRES MBA AUBAME etait menteur
    - aujourd hui c est PING qui insite le peuple-----comme si le peuple lui meme etait aveugle---- .
    ALI ne quittera jamais le pouvoir , parceque le peuples le votera toujours et il est lui meme le peuple ( PITIEEEEEEE)
    CONCLUSION un militaire viendra l enlever du pouvoir et mettre fin a la dynastie.....

    Répondre à ce message

  • Le 22 septembre à 17:33, par Ines En réponse à : Edito : Les vertus du dialogue

    Nous pensons qu’il est encore temps pour que tout le monde se mette à l’esprit qu’il n’y a à l’issue d’une élection, ni vainqueur, ni vaincu, mais que c’est le Peuple souverain qui l’emporte.

    Répondre à ce message

  • Le 22 septembre à 17:27, par Pulcherie En réponse à : Edito : Les vertus du dialogue

    Il est encore temps pour les uns et les autres de comprendre que leur mission n’est pas d’embraser le pays, mais plutôt de le guider sur la voie de la démocratisation, la seule qui vaille pour qui tient à entrer dans le concert des nations par la grande porte.

    Répondre à ce message

  • Le 22 septembre à 17:18, par lazarus paterus En réponse à : Edito : Les vertus du dialogue

    APPEL AU DIALOGUE APRES LES ESCADRONS DE LA MORT —NON
    colonel gros jean , general gregoire kouna et federick bongo , BRAVO POUR LE BON NETOYAGE QUE VOUS AVIZ FAIT DEPUIS LE 31 AOUT ET QUE VOUS AVIEZ BIEN CACHE ES MORTS..........

    NOUS SAVONS CE QUE VOUS AVIEZ FAIT POUR FAIRE TAIRE LES GABONAIS APRES LE HOL DOK ELECTORAL.
    MAIS SACHEZ UNE CHOSES VOUS ALLEZ TOMBER CETTE FOIS CI.

    Répondre à ce message

  • Le 22 septembre à 16:16, par SEMA En réponse à : Edito : Les vertus du dialogue

    Monsieur le journaliste faut pas chercher à abuser des esprits modestes.Mais heureusement,les choses sont tellement claires que mêmes les esprits modestes savent ce qu’il y a ;une fraude et un génocide au compte d’Ali.
    Ne commencez donc pas votre article par les "affrontements entre populations africaines(...)",c’est spécieux,fallacieux en plus de "blamablement" tendancieux . Nous savons tous que c’est un des canulard du régime que de vouloir monter le reste du Gabon contre le G2,mais comme je vous ai dit même les esprits les moins nantis ont compris le subterfuge.Ici au Gabon vous avez vu 2 classes de populations s’affronter ?Sauf si vous nous dites que les hommes habillés et milices sont un type de population...
    Arrêtez !

    Répondre à ce message

  • Le 22 septembre à 13:10, par lazarus zapaterus En réponse à : Edito : Les vertus du dialogue

    AU DIABLE LE REPOS DEVANT LA BATAILLE

    BONGO ALI veut embrouiller le peuple et vous bien sur MR le President PING , .il faut certes le dialogue , mais est il permis de discuter avec le voleur un tyran , un tueur, un terroriste ?, non non non non

    il veut utiliser la ruse , les debats mensongers , la perte du temps , comme il sait tres bien que le temps tue la colere, la passion........

    ALORS EN DEBATTANT LE TEMPS JOUERA A SA FAVEUR CAR AVEC CETTE ELECTION D OU IL EST OUT , IL N A PLUS RIEN A PERDRE NI A GAGNER— SAUF GASPILLER, DETRUIRE ET DIRE ON VA TOUS PERDRE
    FAITES ATTENTION Mr PING LE PRESIDENT .
    ALI EST UN TYRAN TERRORISTE ------ en FANG on dit ----ON APPELLE PAS LE CHIEN AVEC UN BOIS EN MAIN------IL VEUT VOUS ATTIRER VERS LUI
    tous les gabonais savent qu ali ne sait pas conjuguer le VERBE PARDONNE , ALORS ACCEPTEZ DE DISCUTER POUR ALLER VITE A LA MORT----- pensez a AUBAME ANDRES........j ai les larmes aux yeux

    PING JEAN SI VOUS ACCEPTEZ LE DIALOGUE , C EST BIEN POUR LA PAIX DU PAYS , CAR VOUS L AIME BEAUCOUP, MAIS TRES MON CHER PRESIDENT , VOUS PASSERIEZ DU RANG DE PLAIGNANT A CELUI DE L ACCUSE.....

    C EST VOUS QUI DEVREZ DIRIGER LES DISCUSSIONS S IL VOUS PLAIT.... en faisant tres tres tres ATTENTION
    FAITES PASSER CE MESSAGE SVP

    Répondre à ce message

  • Le 22 septembre à 12:00, par jean bille En réponse à : Edito : Les vertus du dialogue

    le dialogue garde ses vertus quand les participants cultivent en eux-mêmes les vertus de vérité, d’honnêteté, de sincérité, de respect de la vie et des droits d’autrui, d’humilité, de sagesse............il suffit que l’une des parties au dialogue n’en dispose pas pour que le dialogue perde ses vertus et revête les formes du monologue, du solilogue, de l’injonction et ses dérives ! c’est le cas du camp d’ali bongo qui s’entoure de ses faucons (le mogabo et autres) qui font la preuve de leur inaptitude à ingérer les vertus du.dialogue ! de qui se moque-on ? sûrement pas des martyrs dont les sacrifices glorieux illument le ciel du gabon à jamais !

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs