Edito : Les 12 travaux d’Ali Bongo Ondimba

lundi 26 septembre 2016 Speciales


Après que les institutions en charge de l’organisation des présidentielles, Cénap, et du règlement du contentieux électoral, Cour constitutionnelle, aient déclaré Ali Bongo Ondimba vainqueur de la dernière élection, la rue ne manifeste pas de joie, c’est dire que beaucoup de Gabonais n’ont pas adhéré au projet de société du Président sortant ! Ali Bongo, lui-même, l’a ouvertement reconnu, c’est pourquoi il s’est engagé pour ce nouveau septennat, à ne ménager aucun effort pour rendre à ses compatriotes leur dignité longtemps réclamée. Ce qui suppose qu’il lui faut aujourd’hui plus que jamais travailler à la réalisation de son projet de société, lequel a pendant sept ans tardé à prendre ses marques.

L’on nous a toujours appris que l’Homme quel qu’il soit exprime des besoins dits fondamentaux au nombre desquels celui de se loger. Mais le logement est qu’on le veuille ou non le talon d’Achille du régime d’Ali Bongo Ondimba qui avait pourtant promis en 2009, 5000 logements par an aux Gabonais qui attendent encore que cela soit réalisé. C’est qu’il faut à l’entame de son nouveau mandat au nouveau chef d’Etat gabonais se pencher sur des chantiers déjà contenus dans « l’Avenir en confiance » lequel n’a pour une raison ou une autre pu se réaliser en dehors de quelques exceptions dont la route sur laquelle il y a aussi beaucoup à redire.

Satisfaire les populations d’un pays parmi les plus riches d’Afrique, au contraste plutôt criard, car nombreux sont ceux des Gabonais qui vivent en dessous du seuil de pauvreté, dixit le rapport Mackinsey, n’est pas chose facile si l’on tient compte de la demande et des offres en cette période de récession économique liée en partie à la mévente de l’or noir, principal produit d’exportation. Mais, c’est là que l’attendent les populations habituées à broyer du noir, d’où l’espoir qu’elles émettent de voir demain devenir un jour nouveau. Si Ali Bongo vit cette complainte comme une demande pressante, alors il aura commencé à réaliser ce pourquoi il est porté par certains à la tête de l’Etat. Non pas que les autres, ceux qui ne l’ont pas élu ne comptent pas pour lui, loin s’en faut, simplement pour signifier qu’il faut d’abord être capable d’être en phase avec son électorat pour ensuite oser aller porter sa touche de gouvernance vers tous les concitoyens pour que ceux-ci, même indécis, apprennent à s’approprier son modèle et le soutiennent corps et âme pourquoi pas.

Il l’a d’ailleurs dit « Je suis le Président de tous les Gabonais ». Comme pour avancer qu’être à la tête d’un Etat suppose que l’on prenne en compte les expressions populaires les plus diverses. Ne pas agir de la sorte nous ramène purement et simplement à déduire qu’on n’est pas au pouvoir par la volonté du peuple. Au moment où nous allons vers une nouvelle année pleine tout autant que les autres de promesses pourvu qu’elles soient tenues, le travail herculéen d’Ali Bongo Ondimba qui dit avoir recueilli les desiderata de ses compatriotes au cours de ses tournées à l’intérieur du pays, devrait consister, qu’on le veuille ou non, à accomplir l’essentiel de « son rêve », tout en rappelant qu’un jour de 2009, il avançait qu’il ne serait heureux que lorsque les Gabonais le seraient. Le nouveau septennat appelle à un changement de paradigmes passant par une élévation spirituelle et un dépassement de soi qui veut que le Peuple soit mis au-dessus de nous.


Dounguenzolou

Vos commentaires

  • Le 27 septembre à 12:39, par La vision du peuple En réponse à : Edito : Les 12 travaux d’Ali Bongo Ondimba

    Si ABO veut atteindre les résultats escomptés il va devoir s’entourer des bonnes personnes. Je pense notamment aux hommes est aux femmes qui sont restés fidèles et ce sont battus à ces côtés durant la campagne. Il n’y a qu’à voir les résultats du scrutin par localité pour les connaître. Pour ma part l’actuel Ministre de la Justice est un femme dynamique qui incarne bien la vision du Pdt. Elle pourrait bien diriger le nouveau gouvernement d’autant plus que ABO prône la décennie de la femme.

    Répondre à ce message

  • Le 27 septembre à 10:46, par jean bille En réponse à : Edito : Les 12 travaux d’Ali Bongo Ondimba

    "C’est qu’il faut à l’entame de son nouveau mandat au nouveau chef d’Etat gabonais se pencher sur des chantiers déjà contenus dans « l’Avenir en confiance » lequel n’a pour une raison ou une autre pu se réaliser en dehors de quelques exceptions dont la route sur laquelle il y a aussi beaucoup à redire." curieux qu’il s’entête à faire un job pour lequel il n’a aucune disposition. ...........vraiment du n’importe quoi ! la médiocrité de la loi du plus fortement armé !

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre à 15:34, par SEMA En réponse à : Edito : Les 12 travaux d’Ali Bongo Ondimba

    On en veut pas.C’est pourtant une phrase simple à comprendre.

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre à 14:24, par LE BONGOLAIS En réponse à : Edito : Les 12 travaux d’Ali Bongo Ondimba

    TU VA FAIRE SES TRAVEAUX PAR FORCE PAR OBLIGATIONS, TU ES UN EXCLAVE, L ASSEVISSEMENT DU PEUPLE GABONAIS EST LA PUNITION QUE T A DONNE TON PERE ADOPTIF ET L ENFER TON SALAIRE( un cadeau empoisonne—tu crois qu il t a aimE au detriment de ses vrais enfants ,au contraire il a juste voulu sauver ses fils et laisser un exclave s occuper de sa progeniture), ET TU AURA JUSTE LE GOUT DE MARCHER SUR LE TAPIS ROUGE...DE TOUTE FACON TU NE SERA JAMAIS AIME DES GABONAIS . LA PREUVE MEME TES MILITAIRES NE TE VOTERONT JAMAIS , ET EN CE MOMENT ILS ONT UN PLAN POUR TE LOGER UNE BALE A LA TETE

    ALORS PETIT CONTRUIT NOUS LES ECOLES, LES HOPITAUX , LES ROUTES , LES PONTS .......
    MEME TE REMERCIER ,ON NE LE FERA JAMAIS

    Répondre à ce message

  • Le 26 septembre à 10:49, par OKAMBA YOULOU En réponse à : Edito : Les 12 travaux d’Ali Bongo Ondimba

    Très bonne analyse de la part de Mr DOUNGUENZOLOU. Voilà un gabonais très bien inspiré des réalités de son pays. Si ALI Bongo pouvait bien prendre son temps pour lire ce genre d’analyse qui oriente. Il doit s’en inspirer que de rebeloter dans les vieilles pratiques qui ont failli l’emporter. Il le sait d’ailleurs. Fini avec des entourages qui ne font que les beaux yeux, des faillots à renvoyer, des bras cassés, des colporteurs des ragots, cependant le pays est en rade." ALI ONDIMBA’’, tu dois appliquer davantage la maxime selon laquelle " Je fais ce que dis, et je dis ce que je fais’’.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs