Edito : Francs-maçons, quelle utilité ?

lundi 14 novembre 2016 Speciales


Sous nos cieux, prétendre à une ascension sociale, même quand on en a les capacités, devient affaire de cooptation : il faut intégrer les cercles maçonniques ou rosicruciens pour accéder à une fonction ou disposer des faveurs de certains hauts-placés. C’est ce qui explique que plusieurs esprits « faibles » ne réfléchissent pas par deux fois lorsqu’il leur est proposé de faire partie de la « fratrie » . Samedi dernier au jardin botanique de Libreville, on a à nouveau compté de grosses cylindrées conduites sur les lieux par de nombreux hauts responsables fortunés qui s’y réunissaient pour implorer leurs génies, ceux grâce à qui ils obtiennent tout ce qu’ils veulent en contrepartie, très certainement, de sacrifices de tous genres. Est-ce pour le bien de la communauté qu’ils pratiquent ces rites ?

Dans l’Egypte pharaonique et la Grèce antique d’où nous viennent ces écoles de pensée que sont la Rose Croix et la Franc-Maçonnerie, les pratiquants de ces deux ordres ont semé et leurs réalisations se comptent par milliers et se dressent devant tout touriste à première vue. Ce qui marque leur évidence. C’est dire qu’ils ont été d’une grande utilité pour leur pays. En Europe, en France, par exemple, l’on constate que les penseurs, hommes de lettres, philosophes et autres scientifiques ont plongé dans ces ordres pour développer leur intellect et être à même de proposer, sinon d’apporter du neuf à une société en devenir. Or, l’on est surpris de constater qu’ici, dès que quelqu’un intègre ceux- ci, non seulement il devient distant de ses proches, mais il est aussi pointé du doigt dans des affaires de crimes et de transgression de règles sociales, dire que la société est sacrée.

Quand on lit le niveau de développement de nos contrées, une chose est sûr, c’est que l’on s’en moque, souhaitant que cela soit mieux qu’aujourd’hui en mettant à l’index ces gouvernants qui, plutôt que d’améliorer, font régresser le pays en y installant et imposant des contre- valeurs, des vices qu’ils veulent voir être érigés au rang de vertus. Gare à qui ne s’y conforme pas ! Déviant ainsi du bon sens que l’on dit la chose du monde la mieux partagée pour reprendre Descartes. Et ne nous proposant à voir que des peuples faméliques, désœuvrés, désemparés, oisifs, en quête d’un mieux-être pour oser se hisser au rang d’Homme avec tout ce que cela comporte d’aspects positifs en tête desquels la dignité qui manque aujourd’hui plus qu’hier aux populations qui ne demandent qu’une et une seule chose : qu’il leur soit reconnu leurs droits fondamentaux qui passent par une revalorisation de leur statut.

Bâtir, n’est-ce pourtant pas là le leitmotiv des Francs-Maçons ? Mais, bâtir dans quel sens ? Là est toute la question parce qu’il peut y avoir comme pour l’évolution, deux tendances, celle du bien et celle du mal. Pourquoi chez les autres, ceux dont on s’inspire, le regard porté sur l’équilibre de l’Etre humain diffère du nôtre, alors que l’on appartient tous à la même espèce quelque soit notre coloration ? Pourquoi chez eux, le bien a de l’ascendant sur le mal et que chez nous, c’est le fait contraire qui est observé assez souvent pour ne pas dire toujours, cela dépendant des cas ? Pourquoi alors que les peuples se plaignent de ne pas être considérés à leur juste valeur, on leur répond par des coups de matraques ou de canons ? Que fait-on des valeurs comme la liberté, l’égalité, la fraternité ? Surtout lorsque l’on se nomme Franc- Maçon ?

Autant d’interrogations qui peuvent aider à changer de paradigmes et à humaniser nos sociétés, empêtrées dans des problèmes qui sont en vérité le fait de l’homme lui-même, plutôt que de la conjoncture ou de la nature comme on le voit et le vit ailleurs. « Qu’avons-nous fait pour vivre un tel sort, dire que l’on est dirigé par des Francs-Maçons ? », la question revient ci et là, émise de la bouche de populations qui ne rêvent que d’améliorer leur vécu, leur quotidien, leur situation sociale. Et pendant ce temps, la vie continue de couler comme un long fleuve perturbé par les flots, signe d’une instabilité chronique. Plaçant l’Homme devant ses responsabilités et le confrontant à un choix cornélien, celui qui lui impose soit de se révolter, soit de mourir de chagrin. Est-il obligé de choisir l’un ou l’autre ? Bien sûr que oui, il s’agit de survie. Que faire lorsque l’on ne peut plus compter sur ceux qui sont sensés nous apporter du réconfort ?


Dounguenzolou

Vos commentaires

  • Le 14 novembre à 17:15, par Axelle En réponse à : Edito : Francs-maçons, quelle utilité ?

    Les jeunes ont du mal à trouver du travail actuellement à cause de cette pratique qui devient monais courant dans notre pays. Il faut être dans ce milieu pour trouver du travail,la francs maçonnerie, la pédophilie,la lesbiennerie dont le chemin le plus court pour trouver du travail... pitié de notre jeunesse.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre à 11:43, par Oyane En réponse à : Edito : Francs-maçons, quelle utilité ?

    Toute la jeunesse gabonaise est foutue avec leurs histoires de maçon-francs,la jeunesse est sacré disère Bongo père.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre à 09:20, par Ines En réponse à : Edito : Francs-maçons, quelle utilité ?

    La francs maçonnerie est très utile au Gabon c’est ce que je vois.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre à 09:12, par serges dry En réponse à : Edito : Francs-maçons, quelle utilité ?

    cette affaire est arrivée au gabon par le système bongo,juste pour aveugler le gouvernement et intimidé la population voila pour la quelle depuis leon mba bongo omar arrivé libreville a tjrs le meme plan ali bongo etant arrive 8ans après le mème plan rien n est crée tjr la meme route au contraire celle de mendouneu est fermée ,cest pour faire oublier aux gabon ce qu est dans leur pays comme richesse jusqu aujordhui ali bongo a opté travaillé avc ses grd maitre.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs