Edito : Femmes et culture de la paix

lundi 7 août 2017 Speciales


Victoire Lasseny Duboze vient, il y a quelques jours, à Libreville, de convier des femmes venues de tous les horizons, à une réunion de sensibilisation sur la nécessité de vivre la paix sur le continent, partant dans le monde entier. Il était plutôt question de sensibiliser les participantes à la réunion sur le rôle qui devrait être le leur dans la lutte pour la préservation de la paix. Ce qui nous rappelle une conférence des femmes d’Afrique de l’Ouest tenue à Conakry en Guinée au début des années 2000, conférence dont le thème était « le rôle de la femme dans la culture de la paix ». Qu’est-ce à dire ?

La femme, a-t-on coutume de dire, est à la fois la mère, l’épouse, la fille et la sœur. D’où, avancent les sociologues, son rôle central dans le tissu familial pour qu’elle se prenne très au sérieux et sache une bonne fois pour toute que d’elle dépend essentiellement l’équilibre de la cellule familiale, mais aussi et par ricochet, celui de la nation tout entière pour ne pas dire de la planète. Or, le constat que l’on fait est que nombre d’entre elles sont, comme beaucoup d’hommes, impliquées dans les différents ravages connus sous nos cieux et qui ont pour noms : guerres civiles, crises sociopolitiques, crises économiques, crises de tous genres.

Qui conduisent souvent nos Etats dans une situation qu’ils ont du mal à stabiliser, les soumettant aux affres du grand banditisme, de la paupérisation et de tous leurs corollaires. D’où la préoccupation qui est la nôtre de voir la femme s’impliquer davantage dans l’activité de conseillère et d’humaniste, plutôt que dans celle d’initiatrice de troubles. Et nous croyons savoir que c’est surtout pour cela, à moins qu’il y ait des desseins inavoués, après tout on est en politique, même si on affirme ne pas l’être, que l’ancienne ministre gabonaise a convoqué la réunion de Libreville.

Plus jamais ça !

Ceci devrait être le mot d’ordre d’une campagne à l’échelle continentale concernant la femme. Car, de nombreux cas ont révélé l’activisme scélérat de certaines grandes dames aux côtés de leur époux pendant leur magistère. Trois cas nous interpellent, ce sont l’ancienne première dame du Burkina Faso, épouse de Blaise Compaoré, son homologue ivoirienne, Simone Gbagbo et la malienne qui partageait ses instants de bonheur avec Moussa Traoré. Ces trois femmes ont joué un rôle on ne peut plus influent auprès de leur époux au point de l’éclipser sur plusieurs points relevant et pourtant de ses prérogatives, ce qui a eu pour conséquence de conduire le pays à la dérive et leur conjoint vers la porte de sortie de façon d’ailleurs très peu honorable.
Ailleurs qu’ici, d’autres femmes se sont hélas illustrées dans la culture de la violence en la conseillant par exemple aux époux qui n’ont fait que les suivre à la lettre.

Quand on sait l’influence dont disposent les femmes dans la vie de tous les jours et combien leurs propositions sont prises pour des décisions par ceux qui les écoutent les premiers, c’est-à-dire leurs conjoints ! C’est ce qui nous fait dire que certes l’initiative de Victoire Lasseny Duboze est louable, pourvu qu’elle ne soit pas exploitée à d’autres fins que pacificatrices ou qu’elle n’aille pas dans les oreilles de sourds. L’Afrique ne s’en porterait que mieux et ses problèmes s’amoindriraient à coups sûrs. Car, s’il y a des gens qui précipitent les pays, les femmes placées surtout à des postes de décision et les épouses d’hommes d’Etat en font partie pour qu’elles ne soient pas interpellées par ces temps d’instabilité quasi- généralisée


Dounguenzolou

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs