Echec de la limitation du mandat présidentiel : L’argumentaire de Maganga Moussavou !

lundi 29 mai 2017 Speciales

Après un mois de dialogue à la demande d’Ali Bongo Ondimba en vue de trouver des solutions à la crise postélectorale, un consensus n’a pu être trouvé sur la question de la limitation du mandat présidentiel. Pierre Claver Maganga Moussavou, représentant d’une certaine frange de l’opposition livre sa part de vérité.

Au centre de plusieurs débats pendant le dialogue national dont les conclusions ont été rendues publiques vendredi 26 mai au palais du bord de mer à Libreville, la limitation du mandat présidentiel n’a pas été obtenue comme souhaitée par les opposants et plusieurs gabonais. A ce sujet Pierre Claver Maganga Moussavou, co-président du dialogue politique pour le compte d’une aile de l’opposition, met cet échec à l’actif du manque de consensus avec les représentants de la majorité.

Selon le président du Parti Social Démocrate (PSD), plusieurs fois candidat à la présidentielle au Gabon, le peuple a gagné mieux que la limitation du mandat présidentiel avec la prise en compte de la résolution écartant le Ministère de l’Intérieur de l’énoncé des résultats lors des prochaines échéances électorales. « Nous sommes partis de l’idée que le peuple souverain seul peut décider à tout moment de limiter le mandat de qui que ce soit. Le peuple gabonais est suffisamment mature, nous avons mis des conditions de transparence. C’est extraordinaire que désormais le Ministère de l’Intérieur, les préfets, les gouverneurs ne soient plus partie prenante à l’énoncée des résultats. Vous ne pouvez pas imaginer la révolution que cela représente. Il n’ ya pas beaucoup de pays au monde qui peuvent accepter de mettre un tel dispositif en place », a-t-il déclaré.

« Vous ne pouvez pas vouloir une chose et son contraire, renforcer la souveraineté d’un peuple et en même temps l’infantiliser, en disant on limite ceci. Si le peuple ne veut pas qu’un président le soit pendant deux ou trois mandats, il décidera souverainement de les limiter » a conclu Maganga Moussavou.


PIN

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs