Dynamique Unitaire va porter plainte contre le Procureur de la République Olivier N’Zahou

lundi 15 juillet 2019 Société & environnement


Dans une déclaration de presse publier sur sa page Facebook ce 14 juillet 2019, la Confédération Syndicale Dynamique Unitaire (DU) annonce une plainte pour enlèvement, séquestration et agression à l’encontre des quatre leaders syndicaux interpellés par la police.

Le feuilleton se poursuit entre les leaders syndicaux de la Confédération Syndicale Dynamique Unitaire (DU) et le pouvoir de Libreville. La centrale syndicale qui accuse le pouvoir gabonais de violation des principaux instruments internationaux des Droits de l’Homme, envisage de porter plainte contre le Procureur de la République Olivier N’Zahou. « Une plainte contre le Procureur de la République de Libreville Olivier N’Zahou sera déposée auprès des juridictions nationales et internationales pour enlèvement, séquestration et agression », a déclaré Chantal Mackossot, 3e Vice-présidente de Dynamique Unitaire (DU). Faisant valoir les principaux instruments des Droits de l’Homme, notamment la déclaration universelle des Droits de l’Homme en son article 9, 10 et 11 alinéa 1 ; le pacte international relatif aux droits civils et politiques (PIDCP) en son article 9, le pacte international relatif aux droits civils et politique en son article 7 ainsi qu’à la Constitution Gabonaise en son article 1er alinéa 23 sur les libertés fondamentales, la détention arbitraire et le traitement.

« Jusqu’à ce jour, la Confédération Syndicale Dynamique Unitaire et encore moins son avocat Maître Martial Loundou Dibangoyi n’ont toujours pas pu accéder aux lieux de détention des syndicalistes, pour s’ enquérir de l’état de leur intégrité physique du fait que le Procureur de la République Olivier N’Zahou a donné des instructions fermes aux agents de la police d’interdire toute visite sans son autorisation. Le plus grave est les sévices corporels par ces agents sur les quatre syndicalistes au point d’affecter leur santé. En effet, Jean-Bosco Boungoumou Boulanga est interné au CHUL suite à des tortures en détention ayant fracturé son tibia gauche et sa hanche » a poursuivi Chantal Mackossot, 3e Vice-présidente de Dynamique Unitaire (DU) avant de rappeler que la violence ne saurait être « des réponses idoines face à des préoccupations citoyennes légitimement portées et exprimées par des citoyens qui de plus sont syndicalistes ».


Tony Muru

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs