Dynamique Unitaire : Un 1er Congrès sur fond d’organisation et réorganisation

lundi 21 décembre 2015 Société & environnement


Réunis en congrès extraordinaire, le premier du genre, dimanche 20 décembre au quartier Awendjé, les syndicalistes affiliés à la Dynamique Unitaire (D.U) ont tenu à définir la « politique générale » de la confédération syndicale et toiletter les statuts.

Le cadre retenu pour ce premier congrès extraordinaire de la Dynamique Unitaire a refusé du monde, dimanche 20 décembre 2015. Avant la tenue des travaux, le morceau musical (« Quand nous serons unis ») de l’artiste engagé, l’Ivoirien Tiken Jah Fakoly a agrémenté la salle. Un titre évocateur donnant le ton de la grand-messe du jour. De l'avis de plusieurs syndicalistes, la Dynamique Unitaire ne doit pas cesser le "combat" et le gouvernement doit craindre ladite confédération. Pour l’heure, l’avenir et la promotion de l’unité au sein de la Dynamique Unitaire sont les principales priorités. D'où la réorganisation de la confédération. Il est donc impérieux de « passer à un engagement syndical éthique et démocratique », estiment de nombreux syndicalistes. Un souhait collectif passant par l'implication des adhérents.

Le bilan

En dépit de quelques "victoires" enregistrées durant cette année 2015, la D.U ne compte pas s'endormir sur ses lauriers. « Même si nous avons pu obtenir la mise en place du Nouveau Système de Rémunération, il y a néanmoins encore des manquements qui persistent », reconnait Jean Remy Yama. La politique de gestion à deux vitesses de la masse salariale, les indemnités de services rendus toujours pas versées, les textes d’encadrement du NSR toujours absents et le problème de revalorisation des pensions des retraites sont autant des difficultés à évacuer. Même si le bilan n’est pas en totalité satisfaisant, confiance et engagement demeurent car « le nouveau départ permettra d’aller à la conquête de ce qui reste à obtenir », rassure le président de la DU.

La stratégie

Face à son nouveau positionnement syndical, la Dynamique unitaire « doit se donner les moyens d’une plus grande efficacité opérationnelle en vue d’une renforcement de son leadership ». La nécessité d’améliorer la gouvernance en se dotant d’une structure de gestion pourvue de ressources, la conception d’un plan stratégique opérationnel et sectoriel de même que l’inscription vers un engagement préférentiel pour la démocratie restent pour Georges Mpaga, président National du Réseau des organisations libres de la société civile pour la bonne gouvernance au Gabon (Rolbg), les actions prioritaires à mettre en place.

Ce n’est selon lui, qu’en suivant ce canevas stratégique que la « Dynamique Unitaire pourra asseoir son autonomie et stabilité ».

Plus d’un mois après sa mutation en centrale syndicale, la Dynamique Unitaire revoit son environnement interne. Renouveau et engagement pour la cause populaire sont en filigrane, les « justes causes » à défendre mais celles-ci impliquent une motivation collective.Quant au congrès, il prend fin ce lundi 21 décembre sur une série de recommandations.


3M

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs