Dossier/Nouveau Gouvernement : Entre jeux de chaises musicales et toilettages…

mardi 4 octobre 2016 Politique


Ali Bongo Ondimba a sérieusement nettoyé le Gouvernement dont il a récemment confié les rênes à Franck Emmanuel Issoze-Ngondet. Au total 17 ministres plient bagages et 17 autres font leur entrée. Objectif : booster son projet de société durant son deuxième mandat.

Le nouveau Gouvernement compte 40 ministres comme le précédent où il y avait 3 Vice-Premiers Ministres. La donne a désormais changé ! En effet, sous Franck Emmanuel Issoze-Ngondet il n’y a qu’un seul Vice-Premier Ministre, l’ancien opposant Bruno Ben Moubamba qui occupe le rang de deuxième personnalité du Gouvernement. Paul Biyoghe Mba quant à lui a perdu du galon, l’ancien numéro 2 du Gouvernement se retrouve Ministre d’Etat avec le département de la Santé qui lui est amputé. Ce dernier demeure tout de même la 3ème personnalité dans l’ordre protocolaire gouvernemental.

Les Ministres d’Etats

Pour ce premier Gouvernement du deuxième septennat d’Ali Bongo Ondimba, 8 membres ont été nommés en qualité de Ministres d’Etat, à savoir Jean-Pierre Oyiba, un fidèle du chef de l’Etat qui conserve son portefeuille de ministre d’Etat, ministre des Infrastructures, des Travaux publics et de l’Aménagement du territoire.

Dans la même catégorie, Maître Denise Mekam’ne qui, après un bref passage au département de la Justice reprend le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche Scientifique. Même son de cloche pour Pacôme Moubelet Boubeya qui quitte l’Intérieur pour gérer désormais la diplomatie gabonaise, auréolé de son titre de Ministre d’Etat.

Autre promotion au grade de Ministre d’Etat, celle de Guy Bertrand Mapangou qui est désormais Ministre d’Etat. Ce dernier garde le même portefeuille sauf que la dénomination a changé. Désormais, il s’agit du ministère de l’Eau et de l’énergie. Le porte-parole du Gouvernement, Alain-Claude Bilie-By-Nze, également Ministre d’Etat, conserve son poste auquel il se voit ajouter l’Economie Numérique, la Culture et les Arts.

Toujours dans la liste des promus, l’avocat d’Ali Bongo Ondimba, Me Francis Nkéa quitte le barreau pour atterrir au Gouvernement. Avec son tout nouveau statut de Ministre d’Etat, il va gérer lesRelations avec les Institutions Constitutionnelles, chargé du dialogue politique.

Les départs

Et comme « le bonheur des uns fait le malheur des autres », tel que le clame la maxime populaire, 17 ministres du précédent Gouvernement n’ont tout simplement pas été reconduit : Daniel Ona Ondo, le Général de Corps d’armée, Flavien Nziengui Ndzoundou, Mathieu Mboumba Nziengui, Gabriel Ntchango, Désiré Guédon, Ernest Mpouho, Rufin Martial Moussavou, Paulette Mengue, Simon Ntoutoume Emane, Pastor Ngoua Neme, Flore Mistoul, Célestine Oguewa Ba, Marie-Françoise Dikoumba, Marie Julie Biloghe, Janvier Nguema Mboumba, Crépin Ngodock et Jean-Robert Endamane.

Les « Bleus » ?

Pour ce nouveau challenge, Franck Emmanuel Issoze-Ngondet a choisi de s’entourer de Bruno Ben Moubamba, l’un des candidats malheureux à la dernière présidentielle en le parachutant au poste de Vice-Premier ministre, ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat social et du Logement. Francis Nkea devient Ministre d’Etat, ministre des relations avec les institutions constitutionnelles, chargé du dialogue politique. Cumulativement à sa précédente fonction, Etienne Massard Kabinda Makaga est désormais Ministre, Secrétaire Général de la Présidence de la République, chargé de la Défense nationale.

Estelle Ondo, vice-présidente de l’Union Nationale est maintenant auréolée du titre de Ministre de l’Economie forestière, de la Pêche et de l’Environnement, chargé de la Protection et de la Gestion des écosystèmes. Eloi Nzondo, jusque dans un passé récent, Conseiller du Président de la République fait aussi son entrée au Gouvernement en qualité de Ministre du Travail, de l’emploi, de la formation technique et professionnelle, et de l’insertion des jeunes.

Autre nouvelle entrée, celle de Flavienne Nfoumou Ondo nommée Ministre des Transports et de la logistique. Idem pour Yves Fernand Manfoumbi qui devient ministre de l’Agriculture, de l’Elevage, chargé de la mise en œuvre du programme Graine. Biendi Maganga Moussavou, fils de Pierre Claver Maganga Mousavou qui devient Ministre de la Promotion des PME, chargé de l’Entreprenariat national. Joel Pono Opape, un militant de la première heure du PDS a été nommé Ministre de la Réforme de l’Etat.

Lambert Matha qui avait poussé racine au Secrétariat Général du ministère de l’Intérieur, de la Sécurité publique et de l’Hygiène publique, chargé de la Décentralisation, en devient le ministre titulaire. Edwige Essoukou, épouse Betha est dorénavant bombardé Ministre délégué auprès du Vice-Premier ministre, ministre de l’Urbanisme, chargé de l’Habitat social et du Logement.

Même cas de figure pour Olivier Koumba qui devient Ministre délégué auprès du ministre d’état, ministre de l’Economie numérique, de la Communication, chargé de la Culture et des Arts. Pascal Houangni Ambourouet, ancien Directeur de la BVMAC (Ndlr : Bourse des Valeurs Mobilières d’Afrique Centrale), est désormais Ministre délégué auprès du ministre de l’Economie, chargé de la Prospective et de la Programmation du développement.

Chantal Mebale Ebedang (Ministre délégué, auprès du ministre de l’Economie forestière, chargé de la pêche), Françoise Assengone Obame (Ministre délégué, auprès du ministre de l’Agriculture, chargé de l’Agro-industrie), Lucienne Ogouwa-Langa Awore (Ministre délégué, auprès du ministre de l’Intérieur, chargé de la décentralisation et du développement local) et Lucie Akalane (Ministre délégué, auprès du ministre de l’éducation nationale, chargé de l’enseignement primaire) ont aussi été cooptés dans l’équipe gouvernementale.


YAO

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs