Dialogue Politique : La participation de Jean Ping change-t-elle la donne ?

jeudi 17 novembre 2016 Politique


Le dialogue proposé par Ali Bongo Ondimba au sortir de la dernière présidentielle, cache-t-il un dessein inavoué ? Surtout qu’il jouit de la majorité parlementaire, donc des leviers pouvant conduire à la modification de la Constitution.

Le dialogue d’Ali Bongo Ondimba dont les consultations ont été entamées ce début de semaine suscite de nombreuses interrogations. Après un processus électoral « normal » et validé par la Cour constitutionnelle, doit-on réellement parler de crise politique ? Vu que les scrutins notamment présidentiels ont toujours été émaillés de contestations. La crise actuelle n’est-elle pas économique ? Car découlant des mauvais choix économiques et de la mauvaise passe pétrolière mondiale. Avec 50,66% de suffrage à la dernière présidentielle, une Assemblée Nationale et un Sénat acquis à,sa cause, Ali Bongo Ondimba peut modifier la loi fondamentale vu qu’il dispose des leviers du pouvoir.

A ce propos, bon nombre d’analystes soutiennent que la limitation du mandat présidentiel, le retour à une élection à deux tours, la réforme de la Cour Constitutionnelle et de la CENAP sont des mesures qui peuvent être prises sans recourir au dialogue politique national. « Notre candidat (Ndlr : Ali Bongo Ondimba) a remporté l’élection un point c’est tout ! Il peut donc apporter les réformes institutionnelles et constitutionnelles qu’il entend. Le dialogue qu’il veut obligatoirement organiser crée des suspicions et conforte la thèse du hold-up électoral. Il n’est pas question de dialoguer lorsqu’on a la majorité. Il a eu la majorité des suffrages  » s’est exprimé sous le couvert de l’anonymat un haut cadre du PDG.

S’il est difficile de constater l’importance du dialogue en pays Bantu, on peut tout de même s’interroger sur le réel impact des précédentes initiatives. « Feu président Omar Bongo Ondimba a usé et abusé de multiples rencontres avec son opposition pour quels résultats ? » s’est interrogé Camille Otsinga, exilé aux USA. Une réflexion qui n’est pas sans fondement. De la Conférence Nationale en 1990 aux accords de paris en 1994, en passant par la rencontre d’Arambo en 2005, aucun changement notoire semble-t-il n’a été enregistré dans la sphère politique. Une chose est sûre, rien ne prédestine Jean Ping qui continue de revendiquer « sa victoire » à participer à cette grand-messe. Surtout que ce dernier ne cache pas son intention de ne pas y prendre part.


Tony Muru

Vos commentaires

  • Le 23 novembre à 14:18, par Leticia En réponse à : Dialogue Politique : La participation de Jean Ping change-t-elle la donne ?

    Ya Ali a les institutions et ya jean a le peuple avec lui. Et nous savons tous que là main tendu de ya Ali est adressé à ya jean. Ya Jean le sait, le combat politique est un long processus. et c’est dans cette perspective qu il s inscrit. N a t il pas dit qu’il irait jusqu’au bout ?

    Répondre à ce message

  • Le 18 novembre à 12:39, par Darmond En réponse à : Dialogue Politique : La participation de Jean Ping change-t-elle la donne ?

    A mon humble avis, vu que la CC, l’AN et le Senat sont pour Ali, je ne vois en quoi la participation de Ping pourrait influencer ou changer la donne. Pourquoi insister sur un dialogue lorsqu’on a toutes les deux chambres du parlement et la CC sous votre coupe ? Faites vos reformes, vu que plus 50% des gabonais vous ont élu. Que Ping participe au dialogue ou pas, ça ne changera en rien le fait que vous avez toujours volé les élections, vous avez toujours dialogué depuis les années 90, mais hélas RIEN N’A CHANGE. FAITES VOTRE DIALOGUE SANS PING.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 13:39, par Hortence En réponse à : Dialogue Politique : La participation de Jean Ping change-t-elle la donne ?

    La seule et unique chose à faire chez ping c’est de baisser les bras, parce que la le tour est joué. Ali à a ces côtes toute la cour constitutionnelle qui peu dire non à Ali dans cette cour constitutionnelle personne, ping doit donc arrêter de jouer les difficiles parmi tant d’autres qu’il réponde tout simplement au dialogue nationale.

    • Le 18 novembre à 08:13, par diogene En réponse à : Dialogue Politique : La participation de Jean Ping change-t-elle la donne ?

      Reconnaitre sa défaite quand on a perdu, est courageux et intelligent. Les enfants gâtés qui piquent des crises quand ils perdent, me déprime, m’afflige, me dégoute, me rend nauséeux, m’énerve, me blesse...
      Comment conseiller à un gagnant d’accepter la défaite...Absurde.
      Les esclaves doivent accepter leur esclavage ?
      Les exploités leur exploitation
      les opprimés leur oppression
      Les humiliés leur humiliation
      les femmes battues les coups...
      La liste est trop longue

      Mendela n’a pas baissé les bras...
      Votre éloge de la résignation et de la servilité est indigente, voire nuisible.
      Cinquante années de bongoïsme est passé dans votre esprit, émancipez vous. Ne soyez pas effrayée par la liberté.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 20:14, par MAKAYA En réponse à : Dialogue Politique : La participation de Jean Ping change-t-elle la donne ?

    Ça fait 50 ans qu’il y a DIALOGUE dans ce pays et rien ne change. Toujours la triche aux élections, et toujours un peuple qui vit dans la MISÈRE.

    Le seul dialogue possible, c’est de dire à ce tyran d’Ali Bongo de se retirer du pouvoir DÉFINITIVEMENT.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 16:14, par Junior En réponse à : Dialogue Politique : La participation de Jean Ping change-t-elle la donne ?

    Rien à faire ping doit répondre avant qu’il ne soit trop tard.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 13:31, par Axelle En réponse à : Dialogue Politique : La participation de Jean Ping change-t-elle la donne ?

    Ali Bongo Ondimba peut modifier la loi fondamentale vu qu’il dispose des leviers du pouvoir.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 10:10, par MISSU BALAAA En réponse à : Dialogue Politique : La participation de Jean Ping change-t-elle la donne ?

    Oui, ALI n’a vraiment pas besoin d’un dialogue pour decrisper le climat politique deletère qui prevaut en ce moment/avec 50,66 % de soutient de la Cour Consti...il n’aura meme pas besoin de la contribution de sa GR et milices pour faire voter par sa majorité des lois sur le vote à deux tours ,la limitation des mandats à deux/En clair il sait qu’il ne vous concedera pas ces deux prérogatives/et en plus une reforme de la CENAP et de la CC/ Jamais il vous fera ce cadeau/ Si vos reves deviennent des realités attendez vous à sa demission.

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 09:28, par Yoka En réponse à : Dialogue Politique : La participation de Jean Ping change-t-elle la donne ?

    Cher Tony Muru, Bonjour. Franchement, sauf erreur de ma part, je ne vois nulle part dans votre developpement la réponse à la question posée en titre : La participation de Jean Ping change-t-elle la donne ?
    Peut etre qu’une partie de votre texte n’a pa été publiée ! ....

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs