Dialogue politique : Dissensions dans le camp de Jean Ping !

lundi 10 octobre 2016 Politique


Alors que Jean Ping, candidat malheureux à la dernière présidentielle du 27 août continue de rejeter le dialogue proposé par Ali Bongo Ondimba dont il refuse toujours de reconnaître la victoire, des divisions apparaissent déjà dans son propre camp. Surtout après la sortie de son ancien Directeur de campagne, René Ndemezo’o Obiang, qui a déjà répondu favorablement à l’appel d’Ali Bongo, en accusant ouvertement son ancien compagnon de lutte, Jean Ping de vouloir provoquer une « répression accentuée ».

« Face aux difficultés de l’heure, j’invite tous les patriotes, tous les démocrates, et singulièrement tous les militants de DN à garder la tête froide, à explorer, sans en négliger aucune, toutes les voies permettant à notre pays de sortir de l’impasse, en privilégiant la voie du dialogue et de la réconciliation des Gabonaises et des Gabonais  ». Incroyable mais vrai ! Les propos sont de l’ancien Directeur de campagne de Jean Ping, René Ndemezo’o Obiang qui se prononçait sur la main tendue d’Ali Bongo Ondimba, à l’occasion de la naissance officielle de son parti, Démocratie nouvelle (DN) la semaine écoulée.

Un parti né dans la fièvre de la campagne électorale et qui a soutenu corps et âme la candidature de Jean Ping, mais qui visiblement est en train de prendre ses distances par rapport au radicalisme de l’ancien président de l’Union africaine, qui pour sa part refuse toujours d’admettre son ancien beau-frère, Ali Bongo comme Président du Gabon, et ce, cela malgré sa prestation de serment.

Une cérémonie jugée hâtive par de nombreux observateurs de la vie politique qui soutiennent que la dite prestation a été faite rapidement pour marquer les esprits et tenir ainsi la dragée haute à l’opposition, notamment à Jean Ping qui attendait certainement le 16 octobre prochain, date officielle du terme échu à l’ancien mandat d’Ali Bongo Ondimba.

Désormais l’évidence est là devant tous les yeux, Ali Bongo Ondimba règnera encore pour sept longues années à la tête du Gabon. Et dans le camp de l’opposant, ceux qui ont pris la mesure du fait accompli comme Ndemezo’o Obiang savent que toute stratégie de vouloir provoquer un autre affrontement avec le locataire du bord de mer ne fera que conduire le pays sur les braises d’une répression sanglante comme celle que viennent de vivre les Gabonais le 31 août dernier à la suite de l’annonce de la réélection de l’actuel Chef de l’Etat.

Le début de l’hémorragie

En continuant à opposer son refus catégorique au dialogue, Jean Ping risque de finir seul sur le carreau. Lui qui sait qu’il n’a pas les réalités du pouvoir en main, mais qui engage un combat à armes inégales avec Ali Bongo, l’objectif étant de l’agacer au maximum et de le pousser à la faute pour ensuite lui faire porter la responsabilité d’un éventuel dérapage devant la Communauté internationale qui reste son seul rempart aujourd’hui.

Et c’est justement cette défiance, ce risque d’affrontement inutile que Ndemezo’o dénonce chez Jean Ping, qui refuse de se rendre à l’évidence. Lequel Jean Ping, selon Ndemezo’o cherche à « déclencher des actions aventureuses qui n’auraient pour conséquence qu’une répression accentuée, et finalement le recul pour de très longues années d’efforts démocratique dans notre pays  ».

Des déclarations qui peuvent surprendre et lui valoir les foudres de quelques irréductibles dans le camp de l’opposant, mais qui traduisent en réalité un certain malaise, un ras-le-bol en sourdine de certains membres de son équipe qui estiment que toute parade d’affrontement avec Ali Bongo qui dispose des rênes du pouvoir est vaine et risque de conduire à nouveau le pays vers une inconnue inutile. Le président de DN n’a fait que dire tout haut ce que certains pensent ou disent tout bas dans la cour de Jean Ping. Et il faut croire qu’il ne sera certainement pas le dernier aussi longtemps que Jean Ping n’aura pas cessé de pleurer sur la tombe de ‘’ sa victoire volée’’.


Charles Nestor NKANY

Vos commentaires

  • Le 15 octobre à 09:45, par Ady gasy ("à la malagasy") En réponse à : Dialogue politique : Dissensions dans le camp de Jean Ping !

    Vu de Madagascar : on parle beaucoup de démocratie africaine… du point de vue économique, un « seuil minimal de démocratie » peut booster la croissance une fois le cap post-électoral passé… ou dans le cas contraire pousser l’économie du pays vers le marasme voire le chaos ? petite rétrospective à lire sur « Gabon 2016 & scenarii post-électoraux en Afrique » http://wp.me/p5qfQC-54

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre à 22:20, par ngoulemekong En réponse à : Dialogue politique : Dissensions dans le camp de Jean Ping !

    rien n’arrete une revolution et un peuple qui aspire a la liberte nous peuples africains nous continuons de lutter et nous vaincrons la dictature du neocolonialisme comme. nous avons vaincu la traite des noirs ,le colonialisme,personne n’a peur vive le lutteur mandela qui a vaincu l’apparted vive ping qui vaincra le pouvoir bongo pdg on s’en fout de ndemezo

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 14:02, par ENGONE En réponse à : Dialogue politique : Dissensions dans le camp de Jean Ping !

    Ne regardez pas PING ou ceux qui rejoignent ALI ils sont responsables de Partis politiques Avec Ping ce n’était qu’une coalition voulu par le Peuple/et cette coalition a bien fonctionné meme si certains ont des doutes à ce point là et pensent que ABO a gagné,c’est leur opinion meme s’il est honteux de parler de democratie au Gabon/PING clame haut et fort qu’il ira jusqu’au bout /il n’est pas seul y a plus de 60% de citoyens pour la liberté qui ont voté pour lui au Gabon et à l’etranger/

    • Le 12 octobre à 17:41, par PING En réponse à : Dialogue politique : Dissensions dans le camp de Jean Ping !

      Informations erronées de quelqu’un qui ne maitrise pas les stratégies de PING.
      Plus tard vous allez comprendre à qui vous avez affaires. Il a corrompu les Présidents des bureaux de vote et a bouré les urnes.
      Dans quelques temps vous aurez les témoignages.

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 20:14, par Prudence En réponse à : Dialogue politique : Dissensions dans le camp de Jean Ping !

    René Ndemezo’o Obiang, a déjà répondu favorablement à l’appel d’Ali Bongo, en accusant ouvertement son ancien compagnon de lutte, Jean Ping de vouloir provoquer une répression accentuée.

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 21:30, par Kathia En réponse à : Dialogue politique : Dissensions dans le camp de Jean Ping !

    Ping n’a encore rien vu,ce n’est que le début.

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 14:21, par Mabenga En réponse à : Dialogue politique : Dissensions dans le camp de Jean Ping !

    Jean PING et quelques acolytes répondront tôt ou tard devant les Gabonais de leur gestion du dossier BELINGA et bien d’autres d’enrichissement illicite. Toute cette fuite en avant électorale, pour une élection qu’ils savaient de toute façon perdue d’avance puisque n’ayant aucune surface politique, ne sauront distraire les Gabonais qui ne sont pas dupes.

    Ping fait tout pour protéger son fils et lui-même qui y sont mouillés jusqu’au cou. Provoquer une contestation électorale comme stratégie de rapport de forces en vue d’obtenir une sorte d’amnistie dans le cadre d’un partage de pouvoir.

    Ce que PING oublie est que cette "communauté internationale" de France qui l’a soutenue, le sacrifiera bientôt à l’autel de leurs intérêts retrouvés avec le Régime ALI BONGO. Même les cyber pirates ivoiriens qu’il a recrutés le trahiront bientôt officiellement.

    Enfin, ces pseudo leaders (Guy Nzouba, etc) qui font semblant de le soutenir retourneront leurs vestes comme tout bon politicien Gabonais. Il suffit qu’ALI au fil du temps les invite à la soupe, ils accepteront.

    C’est cynique mais c’est de la politique !

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 11:22, par natty dread En réponse à : Dialogue politique : Dissensions dans le camp de Jean Ping !

    le curseur editorial a bougé en effet, il se veut plus louvoyeur...

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 11:01, par serges dry En réponse à : Dialogue politique : Dissensions dans le camp de Jean Ping !

    c est malheureux qu en ce moment les gens ne savent tjrs pas les analyse grammaticale,y a pas de division chez le camps ping juste une orientation a l avenir,,

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 09:22, par SEMA En réponse à : Dialogue politique : Dissensions dans le camp de Jean Ping !

    La ligne éditoriale de votre media est plus que douteuse.À vous lire vous êtes défenseurs de la forfaiture et du fait accompli.
    La répression n’est pas l’oeuvre de Ping,et en République en ne résout pas la contestation par la répression.
    J’ai les armes et les institutions à ma solde,je fraude et je met devant le fait accompli.Voila toute votre intelligence.
    Mais cette fois ci ça ne passe pas.Vous gouvernerez les richesses qui vous envoutent et les cadavres.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs