Dialogue National : Début de la grand-messe !

mardi 28 mars 2017 Politique


Très attendu par certains et banalisé par d’autres, le Dialogue national inclusif sans tabous a bel et bien débuté ce mardi 28 mars au Palais du bord de mer, en présence du Président de la République et d’une bonne partie du gotha politico-administratif du pays.

L’Agora à laquelle participent la classe politique, la société civile, les confessions religieuses et citoyens lambda pour laver le linge sale en famille avec pour objectif de tourner définitivement la page du contentieux post-électoral de la présidentielle et aplanir les tensions sociales de l’heure a été lancé ce 28 mars par son initiateur et par ailleurs Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba.

Pour le Premier Ministre, Emmanuel Issoze-Ngondet tout comme René Ndemezo Obiang de Démocratie Nouvelle ou Faustin Boukoubi du Parti Démocratie Gabonais (PDG), le dialogue national qui se tient jusqu’au 10 mai prochain permettra de proposer une nouvelle société politique.

Dans son discours circonstanciel, Ali Bongo Ondimba a rappelé l’intérêt de discuter ensemble pour trouver des solutions communes et surmonter les querelles, comme à l’époque d’Emile Issembet qui demandait l’invalidation de l’élection de Jean Hilaire Aubame comme député au palais Bourbon, au motif que l’administration coloniale avait multiplié contre lui des tracasseries et manipulations de tous genres lors des élections législatives. « Mesdames et messieurs, mes chers compatriotes, il n’y a rien de nouveau sous le soleil gabonais. Ce que d’aucuns nomment aujourd’hui crise politique n’est et doit rester une querelle de famille dont nous devons ensemble trouver l’issue  », a déclaré Ali Bongo Ondimba.

Acceptant que les assises s’ouvrent par une phase citoyenne, Ali Bongo attend voir la société civile dans ses diverses composantes s’exprimer librement sur les préoccupations relevant de leur objet social respectif. Tout comme les politiques qui devront débattre sans tabou des réformes attendues par les concitoyens sur le plan institutionnel, électoral, économique et social. « (…) L’heure est donc à l’échange de la parole au service de la Nation. C’est sur cette note que je déclare ouvertes les assises du dialogue politique », a-t-il conclu.


PIN

Vos commentaires

  • Le 29 mars à 12:41, par sergesdry En réponse à : Dialogue National : Début de la grand-messe !

    le dialogue au gabon ne servira a rien u tous depuis le temps bongo ca meme permi a ce bongo la legalisation du vol et le permetre d invertire ailleur donc en france et partout dans le monde avc l argent du gabon etlaisser les gabonis vivrent en location,finissez votre dialogue le miux c est de nous faire justice publique.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 12:47, par sergesdry En réponse à : Dialogue National : Début de la grand-messe !

    et mm ali qui revient au gabon por venir conditionne le mari alibongode aisser volersan direun mot,silvia bongo travail ou fait lle assise derrier comme s elle oprend queque choe

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 15:17, par ibrahim En réponse à : Dialogue National : Début de la grand-messe !

    Ce dialogue là, sous cette forme là, sans traiter des fondements véritables de la crise née de l’élection du 27 août 2016 remportée “haut-la-main” par le candidat représentant l’opposition Jean Ping, élection dont les résultats ont été détournés par la demoiselle mboranstouo marie madeleine au profit du fils adoptif d’albert bongo, est un dialogue somme toute sans intérêt pour le peuple seul souverain.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 15:27, par linda En réponse à : Dialogue National : Début de la grand-messe !

    Peu importe le temps que cela doit prendre, j’attendrai toujours toute la verite sur ce qui s’est passé entre le 26 et le 31 aout 2016. Pour cela je vois le jugement de:Aboghe Ella, pour modification des résultats des urnes ;Moubelet Boubeya, pour annonces de faux résultats et déclenchement du massacre des gabonais sans armes ;
    Bourantsouo pour annulation des résultats du 2e Arrondissement et confirmation de faux résultats ;et Ali pour planification, exécution et disparitions forces des gabonais afin de se maintenir au pouvoir.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 15:38, par kathia En réponse à : Dialogue National : Début de la grand-messe !

    on n’est pas sorti de l’auberge…rien du tout !

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 15:44, par pulcherie En réponse à : Dialogue National : Début de la grand-messe !

    René Ndemezo’o. avant qu’on ne divulgue nos enregistrements, viens rembourser à Malabo les 600 millions offert. tu es un traitre, un vagabon, un mendiant. tu as 1 mois pour rembourser ; Ali Bongo est vraiment un gamin en faisant confiance à type comme qui est venu ici solliciter un appui militaire et financier.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 15:50, par alda En réponse à : Dialogue National : Début de la grand-messe !

    Les criminels se sont assurés de se maintenir au pouvoir,de ne jamais être même pas jugés,mais interrogés sur cette nuit horrible du 31 Août au QG de Jean PING et dans tout le GABON.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 16:04, par prudence En réponse à : Dialogue National : Début de la grand-messe !

    A léon MBA, qu’est ce que le GABON t’a fait pour le confier à BONGO qui, à son tour, l’a confié à son fils adoptif Biafrais. Oh Dieu est ce qu’on mérite ça ? Pourquoi nous ?

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 16:11, par angue En réponse à : Dialogue National : Début de la grand-messe !

    Petits opposants aigris et mauvais perdants, melez-vous de vos oignons !!!

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 16:19, par mengue En réponse à : Dialogue National : Début de la grand-messe !

    Ceux qui croient que le dialogue de Ya Ali Bongo va décrypter la situation politique au Gabon se trompent, Ali bongo n’est pas bête comme on le fait croire, c’est le fils d’Omar bongo qui durant 41 ans au pouvoir a su déchoué les pronostiques et mettre chaos ses adversaires qui ma foi, avaient gagnés différentes élections présidentielles.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 16:41, par eyang En réponse à : Dialogue National : Début de la grand-messe !

    il est difficile pour le peuple Gabonais de comprendre le bien fondé des deux chambres du Gabon qui souhaitent parler au noms du peuple Gabonais.

    Répondre à ce message

  • Le 31 mars à 15:27, par EYE En réponse à : Dialogue National : Début de la grand-messe !

    Le GABON de nos ancêtres est en danger à cause de notre manque d’honneur notre soif d’argent facile. Des gens qui n’ont aucune profondeur dans la réflexion, des gens sans véritable soucis du prochain viennent parler au nom des Gabonais parce qu’ils veulent des miettes. Quel honte !!!

    Répondre à ce message

  • Le 31 mars à 15:30, par IBALA Christian bell En réponse à : Dialogue National : Début de la grand-messe !

    La honte c’est pour eux pas pour nous !

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs