Diabète : Un tueur sournois !

vendredi 8 avril 2016 Santé


« Soyez plus fort que le diabète », c’est le thème retenu cette année par l’Organisation Mondiale de la Santé, l’OMS pour la célébration de la journée mondiale de la santé. Pour sa part, le Gabon n’échappe pas à cette commémoration, d’où la sortie du Vice-Premier Ministre, en charge de la santé, Paul Biyoghe Mba qui n’a pas manqué d’aborder dans son allocution préliminaire le défi sanitaire, et ce, à l’échelle planétaire que représente le diabète.

Cette journée du 7 avril, comme chaque année, le Gabon a célébré la journée mondiale du diabète, considéré comme une maladie chronique par l’Organisation Mondiale de la santé, l’OMS. En effet, à lui seul, le diabète est à l’origine d’au moins 1,5 million de décès, (dont plus de 80% dans les pays à faible revenu), à travers la planète. D’ailleurs, si la courbe ne s’inverse pas, la pathologie, constituera la 7eme cause de décès dans le monde. C’est pourquoi, dans son allocution, Paul Biyoghe Mba, membre du gouvernement, a tiré la sonnette d’alarme ! Et pour cause, la maladie évolue de façon exponentielle. Une véritable préoccupation pour les autorités ! A en croire, le ministre gabonais de la Santé, 5% de la population gabonaise en souffre, soit à peu près 90 000 personnes au Gabon. On peut donc affirmer sans ambages que le diabète constitue un problème de santé publique.

L’objectif de la Journée ?

L’OMS à travers cette journée souhaite élargir la prévention, renforcer les soins et intensifier la surveillance. Objectif : sensibiliser le plus grand nombre sur la progression du diabète et ses conséquences sur la santé des populations. Et pour ce faire, des actions concertées et spécifiques vont être lancées pour s’attaquer au « mal », le diabète, à la racine. Dans le même registre le premier rapport mondial sur le diabète, sera bientôt rendu public.

Notons que le diabète ne se guérit pas, toutefois, la prévention doit demeurer de mise. Le diabète résulte souvent d’un défaut d’insuline, une substance produite par le pancréas et permettant la circulation du glucose dans les cellules.Le dépistage précoce du diabète évite d’arriver à la fatale étape de la cécité, de l’amputation ou de l’insuffisance rénale.


MI

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs