Démission au sein du PDG : un « crime » de lèse-majesté ?

lundi 28 décembre 2015 Speciales


Démissions en cascades, émergence de courants internes telles sont les tensions vécues au sein du parti de masse, le Parti Démocratique Gabonais (PDG) ces derniers temps. Dans la même foulée, les interpellations, agressions et harcèlements sont en passe de devenir le lot quotidien des « fugitifs » du PDG.

« Dialogue, tolérance, paix », trois mots résumant l’idéologie du PDG. Seulement, certains militants irréductibles et extrêmement fanatiques s’adonnent, volontairement ou involontairement, à des actes délictueux. La démocratie, permet, s’il est besoin de le rappeler, à chaque militant d’exprimer son avis voire son opposition, et ce, dans les règles de l’art. Mieux, il a la latitude de quitter à tout moment son parti. Des principe stacites inscrits dans la sociologie politique locale. Seulement dans les faits, les « téméraires », s’hasardant à la démission du PDG, n’ont pas le sommeil tranquille. Et pour cause, l’instrumentalisation, (judiciaire et physique) est en passe de devenir une pratique courante.

On en veut pour preuve, les cas de Jean Eyeghe Ndong, accusé d’avoir détourné l’argent des fêtes tournantes, de Serge Maurice Mabiala, en prison pour détournement de deniers publics, de Léon Paul Ngoulakia, récemment attaqué dans les « Etas Unis d’Akébé », au moment où il voulait livrer sa part de vérité sur les raisons de sa démission du « parti de masse ». On se demande alors si partir du PDG, ne constitue pas un risque énorme ?

Des méthodes rétrogrades !

De telles méthodes, avouons-le, participent à une notoire infantilisation du débat démocratique. Plus grave, asphyxient la démocratie. Du coup, le directoire du parti gagnerait à exclure de ses rangs les militants réfractaires à la démocratie plurielle. Car de tels agissements relèvent bien d’une incapacité de leurs auteurs à structurer une argumentation politique convaincante, voire séduire et mobiliser les « masses ». Avec la présidentielle pointant à l’horizon, les pédégistes doivent combattre avec la dernière énergie de tels comportements déviants.


CNN

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs