Délestages intempestifs : La SEEG refait des siennes !

vendredi 4 mars 2016 Société & environnement


C’était trop beau pour être vrai ! Les coupures intempestives et répétitives d’électricité refont surface depuis quelques jours à Libreville. Des délestages électriques qui aux dires de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG), sont à mettre à l’actif du dysfonctionnement des moyens de production.

Aux vieilles « dames », les vieilles habitudes ! Après une année 2015, partiellement marquée par l’engagement de mettre terme aux délestages électriques, voilà que la clientèle de la capitale gabonaise et les communes environnantes, tel qu’Owendo, pour ne citer que celle-là, subit de nouveau les affres des coupures. C’est dire que les vieilles habitudes ont décidément la peau dure. Et pour preuve, cette semaine a enregistrée de nombreuses coupures d’électricité.

Un véritable calvaire pour les populations ! Aucun quartier ou presque de Libreville n’a été épargné par cette avarie électrique .Des coupures qui ont duré entre 2 à 6 heures de temps, en fonction des quartiers et des jours.

Motif ?

Le dysfonctionnement des moyens techniques et du poste d’interconnexion de Bisségué est à l’origine des dites perturbations électriques soutient « Dame SEEG ». Pour le Directeur des Systèmes électriques, Martial Ondo, ces désagréments enregistrés s’expliquent par la faible capacité de stockage du courant électrique. « Comme nous ne stockons pas le courant, à chaque fois que nous perdons un moyen de production, nous mettons en place des systèmes qui vont ouvrir un certain nombre de départs pour ne pas tout perdre afin de conserver une partie », a expliqué Martial Ondo Mvé. Toujours selon lui, la solution, pour éviter une rupture totale du service, consiste à « sauvegarder les départs prioritaires ». Du coup, plusieurs clients s’interrogent sur la pertinence des investissements réalisés l’année dernière par l’Etat gabonais et la SEEG. Lesquels clients espèrent que ce calvaire ne s’éternisera pas.


3M

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs