Cyclisme/Tropicale Amissa Bongo : Odette Kingbo dans le viseur de l’opération Mamba

mercredi 28 juin 2017 Sport


Responsable du Fond national du Sport gabonais depuis 12 ans, Mme Odette Kingbo, soupçonnée de détournement de plusieurs millions de francs Cfa lors de la dernière course cycliste, « Tropicale Amissa Bongo » qu’elle gère sur le plan local, est dans le viseur de l’opération Mamba.

Après le Président de la Fégafoot, Pierre Alain Mounguengui et plusieurs collaborateurs de Nicole Asselé, Ministre de la Jeunesse et des Sports, dont son trésorier, (Ndlr : tous entendus à la DGR pour détournement de plusieurs dizaines de millions de francs Cfa destinés à l’organisation du match amical Gabon-Zambie et Mali-Gabon comptant pour les éliminatoires de la CAN 2017), le tour revient à Odette Kingbo, patronne du Fond National du Sport depuis 12 ans d’être inquiétée par la justice pour malversation financière lors de la dernière Tropicale Amissa Bongo.

Selon des sources concordantes, Mme Kingbo a ouvert un compte parallèle à BICIG depuis 2005 pour le versement des participations et autres gracieuses et généreuses dotations des sponsors de la Tropicale Amissa Bongo estimé de l’ordre d’au moins 375 millions de francs Cfa par an. La duperie a été découverte après le refus des Panthères de participer à la Tropicale, en raison du non paiement de leurs primes.

« Le ministère a demandé le point sur les contrats et autres après la Tropicale, mais la dame faisait balader tout le monde. Et c’est dans les recherches qu’un compte répondant au nom du Fond National du Sport a été découvert à la BICIG, alors que la loi avait fermé tous les comptes des banques privées pour mettre l’argent à la CDC » indique une source proche du dossier.

Le compte découvert ne portait que la seule signature de Mme Kingbo alors que si l’on s’en tient aux textes, le fond est une caisse qui doit être gérée par l’agent comptable qui n’était pas informée de son existence et non par l’administrateur. Sommée de faire le point à sa hiérarchie, Kingbo Odette avait déclaré qu’il restait dans le compte 100 millions de francs Cfa en plus de 125 millions de francs Cfa encore impayés par les sponsors. Ce qui a poussé Nicole Asselé à s’intéresser de très près à la gestion dudit fond.

« Après avoir fait les comptes à sa manière, Mme Kingbo a demandé au Ministre des Sports la conduite à tenir pour un partage de l’argent restant et lui a dit clairement que d’habitude elle remettait au ministre 100 millions et elle-même prenait 60 millions  », indique la même source. Pire, la tutelle a dû faire des pieds et des mains pour accéder aux pièces comptables.

A en croire, le dernier historique il ne resterait plus que 20 millions de francs Cfa disponibles sur le compte pendant que des retraits de 45, 40, 19 et 6 millions de Fcfa ont été effectués entre mars et avril dernier par l’incriminée qui devra se justifier auprès des services compétents.

Autres collaborateurs du Ministre des Sports inquiétés, le Directeur des sports et le conseiller juridique qui doivent justifier la disparition de 7 500 000 francs au titre des cautions versées par les postulants à la présidence des différentes fédérations sportives gabonaises.


PIN

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs