Crise post-électorale : Vers des sanctions contre le Gabon ?

lundi 31 octobre 2016 Politique


Le rapport des observateurs de l’Union Européen sur le déroulement du dernier scrutin présidentiel au Gabon serait à en croire Jo Leinen, responsable de la délégation parlementaire européenne pour la présidentielle au Gabon, défavorable à l’actuel régime qu’il accuse d’avoir manipulé les résultats dudit scrutin. La probabilité des sanctions contre le régime de Libreville est fortement élevée.

« Le Gabon est sur notre radar. Tout ce qu’on a vu ce n’est pas acceptable. Cette élection a été manipulée, il manque une légitimité pour le président », a affirmé Jo Leinen, Responsable de la délégation parlementaire européenne des observateurs à la présidentielle au Gabon. Selon ce dernier, l’unanimité pourrait facilement se dégager entre les 15 députés européens de la commission des Affaires étrangères et Développement, censés tabler sur le cas du Gabon à la suite de la publication du rapport de la mission d’observation de l’Union européenne pour l’élection présidentielle au Gabon durant ce mois de novembre.

Avec l’insatisfaction de la délégation de l’Union Européenne qui avait clairement pris position, en fustigeant le déroulement du processus électoral, le non respect de la proposition de la communauté internationale de procéder au recomptage des voix bureau par bureau, les menaces ainsi que la mise sur écoute de certains observateurs internationaux, l’UE va très certainement militer en défaveur d’Ali Bongo Ondimba. Un rapport contraire surprendrait plus d’un observateur ! C’est pourquoi, Jo Leinen prône un consensus, histoire d’éviter au pouvoir en place d’éventuelles sanctions. Selon ce dernier, l’accord de Cotonou pourrait être enclenché. « Je crois que l’Union européenne est plus ou moins forcée de prendre des sanctions. La crédibilité du Gabon, mais surtout aussi de l’Union européenne est en danger si on laisse faire de telles choses. La manipulation d’un résultat vraiment touche au cœur d’un processus démocratique  » a-t-il ajouté.

Conclu en 2000 pour une durée de 20 ans, l’Accord de Cotonou constitue un tournant dans les relations de coopération entre l’Union européenne et les pays ACP dont fait partie le Gabon. Révisé le 25 juin 2005, les points d’accord sont essentiellement ( le respect des droits de l’homme, de l’état de droit et des principes démocratiques) contenus dans la Convention de Lomé, l’Accord de Cotonou introduisant la notion de "bonne gestion des affaires publiques" comme un des ses éléments fondamental du partenariat. Leur violation peut entraîner la suspension ou l’arrêt de la coopération. Le Fonds européen de développement (FED) étant l’instrument principal de l’aide communautaire à la coopération au développement aux Etats ACP.

Ce qui justifie le fait que désormais les pays de l’Union européenne peuvent suspendre l’aide immédiatement, en cas de violation grave des droits de l’Homme, des principes démocratiques et de l’état de droit. Si l’on s’achemine vers un tel scénario, la crise économique que traverse le pays va très certainement s’accentuer.


Tony Muru

Vos commentaires

  • Le 18 novembre à 00:11, par ali ben En réponse à : Crise post-électorale : Vers des sanctions contre le Gabon ?

    tant qu il y a une verite celle du peuple gabonais ...avec ou sans Valls et autres le rapport de l’ue sera connu et la france se serait bien laisse le gabon gerer cette mascarade lui meme.bref ils partiront ...et bientot tres bientot...

    Répondre à ce message

  • Le 2 novembre à 12:56, par gabon d abord En réponse à : Crise post-électorale : Vers des sanctions contre le Gabon ?

    ALI croit qu il est l homme le plus invainsible du monde, car il pense qu il peut aussi jouer avec toute l union eupeenne, comme il le fait avec la france --- UN PAYS EN MANQUE DE PERSONALITE, PAYS DESORIENTE—QUI SOUTIENT DES TYRANS POUR PRESERVER SON SEMBLANT DE BIEN ETRE.
    je crois tres bien que ce boufon D ALI n a jamais financE les candidats d une election en allemagne, en espagne, en norvege, en pologne, en engleterre, en irlande, en grece, au pays bas, en roumanie, en italie, en autriche, en suisse, en belgique, au luxembourg , au danmark, en islande, du moins dans tous les pays de la grande union..........
    ALORS FAIS TA GROSSE GUELE QU AVEC TES FRANCAIS QUI T ONT PLACE A LA TETE DE LA LOGE EQUATORIALE- pour que tu les soutiennent CONTINUELLEMENT AUX ELECTIONS.

    NON SEULEMENT ALI EST ESCLAVE DES BONGO ET DU HAUT OGOOUE ( car le pere bongo ne voulait pas que son vrai sang soit une fois de plus sali par la malediction du pouvoir ,d ou il etait oubligE d adopter un KALBA, pour assurer et preserver les biens de ses vrais enfants...) IL DEVIENT AUSSI L ESCLAVE DE LA FRANCE.

    L AIDE QUE LA FRANCE ET LE HAUT OGOOUE T ACCORDE DEPUIS 2 ELECTIONS NE TE PROFITE A RIEN , C EST JUSTE UN GROUPE DE PERSONNES QUI CHERCHENT JUSTE A SAFISFAIRE LEURS BESOINS ET REALISER LEURS REVES.

    LA PREUVE----- PERSONNE NE T AIME-----

    Répondre à ce message

  • Le 1er novembre à 08:12, par Ibrahim En réponse à : Crise post-électorale : Vers des sanctions contre le Gabon ?

    On peut aussi quitter la zone CFA, il y a le rouble, le yen et le dollar. Ainsi on verra.

    Répondre à ce message

  • Le 31 octobre à 14:14, par Natty dread En réponse à : Crise post-électorale : Vers des sanctions contre le Gabon ?

    "Si l’on s’achemine vers un tel scénario, la crise économique que traverse le pays va très certainement s’accentuer." vous êtes gentil, ça va être le coma prémortem, avant les ultimes requiem ! tout simplement !

    Répondre à ce message

  • Le 31 octobre à 12:00, par howard En réponse à : Crise post-électorale : Vers des sanctions contre le Gabon ?

    tres bien on va voire comment ils vont chier l,argent pour payer les fonctionnaires et autres travailleurs

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs