Crise post-électorale : La communauté Omyènè tape du poing sur la table

lundi 24 octobre 2016 Politique


Incarcérations et intimidations, la communauté Omyènè du Gabon est montée au créneau ce week-end pour fustiger les incarcérations et intimidations dont sont victimes certains de ses membres. Un coup de gueule lancé lors de la conférence de presse organisée le samedi 22 octobre courant à la chefferie Mpongwé sise à Acaé.

Le sujet principal qui a dominé la rencontre entre les journalistes et la communauté Omyènè a été le harcèlement dont sont victimes les membres de celle-ci après le dernier scrutin présidentiel. A en croire le Porte-parole du jour, Dany Issembe, « l’arrestation du capitaine de frégate Remanda Ndinga Christian et Retende Ndiaye Annicet, (Ndlr : incarcérés depuis de mois), est injustifiée ». La communauté Omyènè est de fait convaincue de l’innocence de ses fils. Elle est d’ailleurs d’avis que lesdites incarcérations sont à mettre à l’actif de leurs convictions politiques, les deux intéressés étant présentés comme des proches de Jean Ping. « (…) L’un et l’autre sont des proches collaborateurs de Jean Ping qui, comme chacun le sait, revendique sa victoire à l’élection présidentielle d’août 2016 » a rajouté Dany Issembe.

Dans le même temps, la dénonciation des arrestations du colonel Nwéré Dominique, colonel Makita Niembou, tous deux retraités ainsi que celle de Bertrand Zibi-Abeghe, Mihindou –Mi-Nzamba Karl, Ollo-Obiang Firmin, Amiang Landry Whashington, Mamboundou Enrique, Ekorezok Rodney, Koumba Essiane Cyrlin et Ondo Abessolo ont également figuré dans l’ordre du jour, avant de demander leur libération immédiate et sans conditions. Pour l’ethnie hôte, l’attitude de la communauté internationale « semble se draper du manteau du sacro-saint principe de la souveraineté et de la non-ingérence, principe devenu désuet tant les autorités au pouvoir foulent constamment au pied les règles élémentaires de protection des populations sous sa pseudo autorité », a déploré Dany Issembe. C’est pourquoi les Myénés comptent mener très rapidement une contestation pacifique afin d’interpeler la communauté internationale quant aux actions répressives ayant cours actuellement.


Tony Muru

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs