Crise dans les clubs gabonais, l’ANFPG monte au créneau

samedi 22 octobre 2016 Sport


En conférence de presse vendredi 21 octobre 2016 à Libreville, les membres de l’Association Nationale des Footballeurs Professionnels du Gabon (ANFPG) représentée par Jaduve Mboumba, ancien international gabonais, coordinateur national adjoint et Mike Doussengui, chargé de la communication, se sont insurgés contre les dirigeants des clubs qui privent les joueurs du National Foot de leurs salaires depuis plus de sept mois, à l’image du cas d’Akanda FC représenté par son capitaine Perrin Obambou.

Soucieuse du bien-être de ses membres, l’Association Nationale des Footballeurs Professionnels du Gabon a donné de la voix à travers son coordinateur général national adjoint Jaduve Mboumba, ancien international gabonais et par son chargé en communication Mikel Doussengui hier vendredi au cours d’une conférence de presse organisée suite au climat délétère qui règne entre dirigeants de clubs et joueurs du National Foot qui réclament plusieurs mois de salaire impayés à quelques semaines de la reprise du championnat prévue pour le 5 novembre prochain .

Aux dires de son coordinateur national adjoint Jaduve Mboumba, l’ANFPG a mené une enquête qui lui a permis de savoir que cela fait 7 mois d’impayés de salaire pour le compte de la saison écoulée 2015-2016 pour les joueurs évoluant au Gabon. A cela s’ajoute l’observation sur la réduction des salaires sans explications justifiées et en violation totale du code du travail et surtout en violation des termes des contrats de travail des footballeurs et les litiges en cours aux inspections de travail dans les différentes provinces où se trouvent les différents clubs.

Interpellée par les cris d’alarmes des joueurs d’Akanda qui ont décidé d’assiéger le domicile de leur président Fréderic Gassita, l’ANFPG a invité le capitaine de cette formation à s’exprimer au nom de ses coéquipiers lors de cette conférence de presse.

Selon Perrin Obambou, les joueurs du FC Akanda n’ont reçu qu’un seul salaire depuis le 8 octobre 2015. Qualifié en Coupe de la CAF, le FC Akanda n’a jusqu’à ce jour pas repris le chemin des entrainements et doit en plus des salaires, des primes à la signature à ses joueurs.

« Après qu’on ait décidé d’aller en groupe chez le président depuis le 10 octobre, il a décidé de nous recevoir pour régler le litige au plus tard mercredi dernier. Ce jour retenu est passé sans que le président ne daigne nous rappeler.C’est seulement jeudi à 23heures qu’il nous a envoyé une somme de 7 millions de Francs CFA à partager à 27 joueurs sur 11 mois d’impayés. On a eu chacun 250.000 francs, mais on a décidé que tant que nous ne rentrerons pas en possession de notre argent on continuera à manifester », a indiqué le porte-parole des joueurs d’Akanda.

Face à la situation du moment et à quelques jours du démarrage du National Foot le 5 novembre prochain, l’ANFPG demande aux dirigeants de clubs de respecter les textes réglementant le football et le droit du travail

« L’objectif primordial de l’ANFPG est de voir tous les footballeurs de 1ere et de 2e division percevoir l’intégralité de leur arriérés de salaire, ensuite de s’asseoir avec la LINAFP, l’association des clubs, l’Association des entraineurs, sous le contrôle de la FEGAFOOT et de la Direction Technique du ministère des sports pour élaborer une charte qui fixe les règles communes pour la pratique du Football au Gabon .Cette charge intègrera des commissions indépendantes et paritaires dont la commission de contrôle de gestion des clubs et les commissions de résolution des litiges clubs contre joueurs et clubs contre entraineurs »,a déclaré Mikel Doussengui .

«  La création des commissions et le paiement des arriérés de salaire sont des conditions consensuelles que proposent l’ANFPG pour permettre un démarrage effectif de la nouvelle saison sportive 2016-2017.Car si rien n’est fait, les joueurs nous ont clairement exprimé leur volonté de ne pas prendre part à la reprise de la nouvelle saison. Nous ne pensons pas en arriver là car nous avons l’espoir que des solutions peuvent être trouvées le plus rapidement  » a-t-il conclu.


PIN

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs