Couche pour adultes : Un produit désormais prisé au Gabon !

mardi 24 mai 2016 Société & environnement


A Libreville, en parcourant certains magasins, on se croirait dans un pays où la population est vieillissante. Et pour cause, les rayons supermarchés sont bondés de couches pour adultes. Pourtant la population gabonaise est majoritairement jeune. A quoi est donc due cette utilisation abusive des couches culottes pour adultes ?

La cause première d’utilisation de couches pour adultes est l’incontinence. Celle-ci se présente sous deux formes. A savoir l’incontinence urinaire et l’incontinence anale. Sachant que la population gabonaise est relativement jeune, l’abondance des couches pour adultes dans les supermarchés frise le paradoxe. Surtout quand on sait que l’incontinence guette essentiellement les personnes du troisième âge, les femmes ayant contracté plusieurs maternités ou les patients qui ont subi une opération chirurgicale. On peut également inscrire dans ce registre les adeptes de la sodomie.

A en croire les statistiques nationales, les jeunes, âgés entre 15 et 20 ans, constituent 65% de la population générale. Vu que ces derniers, en principe ne souffrent pas d’incontinence, pourquoi les couches culottes se vendent-elles comme des petits pains dans les commerces de Libreville ? Question qui vaut son pesant d’or !

Plus grave, c’est devenu presque banal de tomber sur des couches pour adultes dans les rayons des grandes surfaces locales. Pour Monsieur O.M., « un tel problème ne se poserait pas au Gabon. Cela ne peut être expliqué que par la nouvelle tendance mondiale qui est celle de l’homosexualité. Beaucoup d’hommes à Libreville se livrent à cette pratique machiavélique et hors normes. Nos populations africaines copient tout de l’occident, or cela est contre nos coutumes ancestrales. Conséquence : c’est l’incontinence anale qui vous attend. Et ces personnes se retrouvent entrain de porter des couches culottes réservées aux gens du 3ème âge ».

S.O.M, quant à elle pense également que « l’homosexualité en est la cause principale. Mais aussi, les hommes qui pensent que pour mieux se satisfaire sexuellement, la sodomie chez sa conjointe reste la cerise sur le gâteau. Oubliant que ces actes comportent des risques à long terme. Ceci vient s’ajouter à l’homosexualité. C’est pourquoi les couches culottes sont en rupture de stock dans les magasins, puisque hommes comme femmes en utilisent ».

Rappelons-le, l’incontinence fait partie des maladies rarement signalées. Et les personnes malades éprouvent souvent une certaine gêne à en parler, même à leur médecin. Selon l’Organisation mondiale de la Santé, l’OMS, l’incontinence demeure l’un des derniers tabous médicaux. D’ailleurs, les données indiquent que : « plus de la moitié des femmes âgées de 45 ans ou plus faisant partie d’une communauté souffrent d’incontinence. De plus, une femme sur cinq indique avoir souffert d’une incontinence urinaire  ». Le nombre d’individus souffrant d’incontinence augmentera avec le vieillissement de la population, puisque la prévalence de cette condition tend à augmenter avec l’âge. Raisons pour laquelle le problème doit être pris à bras le corps.

Bon à savoir, l’incontinence se traduit par des fuites urinaire ou anale (matière fécale ou liquide).


MI

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs