Conseil gabonais de la résistance : Stratégie de prise de pouvoir ou tapage médiatique ?

mercredi 12 octobre 2016 Politique


Depuis son "infortune" à la présidentielle du 27 août dernier, Jean Ping qui se réclame toujours président élu du Gabon ne cesse de multiplier des actions pour tenir la bride à son rival, Ali Bongo Ondimba qu’il accuse d’avoir volé son élection. Après des appels à la communauté internationale qui doit selon lui punir Ali Bongo pour son « coup d’Etat militaro-électoral », l’opposant vient de créer la semaine écoulée, le Conseil gabonais de la résistance. La mission de la nouvelle structure est de résister partout contre le régime de l’actuel Chef de l’Etat dont il rejette toujours la victoire.

Stratégie politique de prise de pouvoir ou simple tapage médiatique destiné à agacer au mieux son rival ? Voilà une question qu’on est en droit de poser aujourd’hui après la sortie de Jean Ping, candidat malheureux de l’opposition à la dernière présidentielle, qui a annoncé dans une déclaration la semaine dernière, la création d’un Conseil gabonais de la résistance. La structure aura pour mission d’opposer une résistance farouche au régime d’Ali Bongo Ondimba, dont il refuse toujours de reconnaître la réélection.

Cette résistance, selon l’opposant endurci, ne s’exercera pas qu’au Gabon, mais partout où sont établies des communautés de Gabonais partageant les idéaux de l’homme. Les organisations internationales telles que les Nations Unies et tous les organismes spécialisés, les bailleurs de fonds internationaux comme le Fond monétaire international (FMI), la Banque mondiale et tous les autres établissements pourvoyeurs de crédits, les ONG, les Etats amis du Gabon... devront eux aussi résister contre le pouvoir d’Ali Bongo Ondimba. C’est donc un isolement international à grande échelle que l’ancien Président de l’union africaine cherche désormais à infliger à son ex-beau-frère, Ali Bongo qui selon lui doit payer pour son « coup d’Etat militaro-électoral ».

Jean Ping n’est manifestement pas prêt à avaler la pilule de la victoire d’Ali Bongo qu’il qualifie d’ailleurs de « dictateur ». D’où la détermination du natif d’Omboué qui a décidé de tenir la dragée haute à Ali Bongo en ameutant au maximum la communauté internationale, qui semble son seul rempart.

Manœuvres désespérées ?
L’activisme de Jean Ping qui promet d’aller jusqu’au bout, alors que les manettes du pouvoir lui échappent cruellement n’est-il en réalité qu’une vaine tentative désespérée d’un maître-chanteur, qui conscient de l’inefficacité de son chantage continue malgré tout de faire chanter ? Car l’homme sait lui-même qu’Ali Bongo ayant déjà prêté serment et que le fait accompli étant déjà consommé, toute autre action, même pour ameuter la communauté internationale est presqu’inopérante. Et que ce ne seront nullement les manifestations des Gabonais contre Ali Bongo à l’étranger, qui feront changer quoi que ce soit ou qui le couronneront comme nouveau Président du Gabon.

C’est certainement au regard de cette défiance de plus en plus flagrante que certains membres de son establishment comme René Ndemezo’o ont déjà pris le large. Car ne voyant rien de prometteur à l’horizon de cette résistance, si ce n’est que l’affrontement permanent entre les deux camps. Ce qui ne sera qu’un coup de grâce par rapport à la situation déjà volatile du pays. Et il faut croire que Ndemezo’o ne sera certainement pas le seul, aussi longtemps que le ressentiment postélectoral restera coincé en travers de la gorge de Jean Ping.


Charles Nestor NKANY

Vos commentaires

  • Le 12 octobre à 17:21, par PING En réponse à : Conseil gabonais de la résistance : Stratégie de prise de pouvoir ou tapage médiatique ?

    Laissez les gabonais en Paix, aujourd’hui, il n’y a pas d’autres alternatives
    que le négociation.
    Tous vous pratiquez la fraude depuis plus de 50 ans. Pourquoi etes-vous surpris..... Allez aux négociations ! Partez vous entendre ! LAissez le peuple en paix.

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre à 14:09, par Dja Tsing En réponse à : Conseil gabonais de la résistance : Stratégie de prise de pouvoir ou tapage médiatique ?

    A Natty Dread,
    « ….Comme d’un enfant à qui l’on a refusé un bonbon…. » ..C´est malheureusement comme cela qu´il est perçu en dehors du cercle des proches partisans et de quelques alliés de fortune. Il faut être assez naïf pour croire que les pays amis du Gabon, la communauté internationale et les organisations internationales -auxquels il fait appel pour mettre en œuvre sa résistance- vont se mettre à dos les institutions et l´Etat gabonais à l´étape actuelle des choses. Il a été longtemps aux « Affaires étrangères » et à la tête d´une des ces organisations internationales (l´UA qui compte aussi des « amis du Gabon ») pour connaitre les pratiques ou modes opératoires d´intervention dans un pays reconnu « souverain »par ces mêmes instances.
    Chers Gabonais, chers Africains, ne nous laissons plus berner par qui que ce soit D´où qu´elle vienne, toute intervention ou assistance est en grande partie une question d´intérêts stratégiques pour consolider et matérialiser une vision politico-économique ou humaniste. Qu´elle puissance extérieure se sent-t-elle concernée par le développement de la situation au Gabon ? Qu´attend t- elle en contrepartie des dirigeants du Gabon (tous bords confondus !) pour satisfaire ses intérêts ?... Mettons nous au travail et sauvons notre « bon vivre ensemble », notre « Pauvreté », notre « Dignité »… mais dans la Paix.
    Dja Tsing

    Répondre à ce message

  • Le 12 octobre à 09:09, par natty dread En réponse à : Conseil gabonais de la résistance : Stratégie de prise de pouvoir ou tapage médiatique ?

    Monsieur NKANY, votre parti pris très orienté n’élève nullement le débat et l’analyse de la situation. Vous parlez de M.Ping comme d’un enfant à qui l’on a refuse un bonbon, c’est un peu court comparé aux enjeux de l’heure dans une société gabonaise en déroute quasi-totale.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs