Congo : Jean Pierre Thystère Tchicaya s’en est allé

lundi 23 juin 2008 Speciales

Résidant à Paris depuis 2007 en raison de problèmes de santé, l’ancien président de l’Assemblée nationale du Congo, Jean Pierre Thystère Tchicaya, est décédé le 20 juin dernier dans la capitale française à l’âge de 73 ans. monsieur Tchicaya s’était activement impliqué pour la transparence du processus électoral dans son pays.

La classe politique congolaise a perdu un important acteur avec le décès de Jean Pierre Thystère Tchicaya, survenu le 20 juin dernier dans la capitale française. Ancien membre du parti congolais du travail (PCT), parti unique jusqu’à l’avènement de la démocratie en 1991, cette personnalité avait occupé plusieurs hautes fonctions au sein de l’administration congolaise, notamment celles de président de l’Assemblée, de ministre des hydrocarbures et maire de la capitale économique, Pointe Noire, dont il était originaire.
Lorsque le Congo avait admis le multipartisme, Thystère Tchicaya avait créé en 1991 le RDPS, tout en restant proche du président Denis Sassou N’Guesso.
Peu avant la fin de son mandat à la tête de l’Assemblée nationale en 2007, monsieur Tchicaya s’était montré très critique envers le pouvoir au sujet de l’organisation opaque des élections législatives de 2007 et de la « mauvaise gestion des finances publiques ».
Il avait en vain réclamé la mise en place d’une commission électorale indépendante pour garantir la transparence et la régularité du processus électoral.
Inscrit en tête de liste du Rassemblement de la majorité présidentielle (RMP) dans la circonscription électorale de Mvou-Mvou, dans le 3e arrondissement de Pointe Noire, il avait été réélu en juin dernier comme député de cette circonscription.
La coordination nationale du RMP a officiellement appelé à une mobilisation de ses militants et sympathisants pour un « dernier hommage mérité à cette personnalité ».
Jean-Pierre Thystère Tchicaya naît le 07 janvier 1936 à Pointe-Noire, de parents vili.
Il fait ses études primaires à Pointe-Noire, de 1944 à 1950. De 1950 à 1957, il est élève à Brazzaville, où il obtient le baccalauréat de lettres philosophie. À partir de 1957, il fait des études supérieures en Fance, à l’École normale supérieure de Saint-Cloud et à la Sorbonne. Il y obtient un Diplômes d’études supérieures d’histoire et un CAPES. En 1961, il épouse Blanche Marie Duran, de nationalité française. Durant ses études supérieures, il est Secrétaire général, puis Président de l’Association des étudiants congolais en France (AEC). De retour au Congo, en 1965, il est nommé Proviseur du lycée Chaminade, où il avait effectué ses études secondaires. De 1966 à 1971, il est Directeur de l’École normale supérieure de l’Afrique Centrale, à Brazzaville. Il y a également enseigné l’histoire.


gaboneco

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs