Conflits Homme-Faune : Eliane Frida Midoungani prend fait et cause pour l’Homme

mercredi 18 septembre 2019 Société & environnement


La présidente de l’ONG Echos du Gabon, Frida Mindoungani invite les autorités, les organismes nationaux et internationaux ainsi que les institutions en tête desquelles l’Assemblée Nationale à initier des lois favorisant la protection de l’Homme. Une annonce rendue publique lors d’un point de presse tenu hier.

Tout en invitant à respecter les engagements du Gabon dans la protection des animaux, Eliane Frida Midoungani a invité les organisations non gouvernementales et l’Etat gabonais à se pencher sur les sempiternels conflits opposant les populations rurales aux pachydermes, (éléphants).

« Les populations sont régulièrement victimes des pachydermes qui dévastent les plantations du fait de la perturbation de leur corridor. Les plus exposés sont les femmes et les enfants qui risquent de subir la famine, l’insécurité alimentaire et la dépendance aux produits d’importation dans les zones rurales. Ce qui entraine, l’inactivité et accroit le chômage », a déclaré Eliane Frida Midoungani, présidente de l’ONG Echos du Gabon.

Pour faire entendre sa voix, la présidente de l’ONG prévoit mener un plaidoyer auprès des institutions de la République et des ONG pour que des lois visant la protection des hommes dans ce conflit latent soient prises. Cette dernière déplore également l’inefficacité des solutions mises en place par les autorités.


Tony Muru

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs