Compétitivité du secteur aérien : Le leitmotiv de Justin Ndoundagoye au Tchad

vendredi 1er février 2019 Economie


Le ministre des transports, Justin Ndoundagoye a pris part hier, jeudi 31 janvier, à la 3e réunion du Comité directeur de supervision de la sécurité aérienne en Afrique Centrale qui s’est tenue à Ndjamena, au Tchad. Cette participation renforce son engagement visant à redorer les lettres de noblesse de l’aviation gabonaise, indexée récemment dans un rapport de l’Union européenne (UE) et l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI).

Au Gabon, le gouvernement ambitionne depuis quelques mois de faire des aéroports nationaux, les nouvelles « vitrines » du pays. La classification de ces objectifs comme priorité d’urgence pour le ministère des Transports tient aux remarques négatives adressées par le Rapport de l’Union européenne (UE) et l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) sur l’état de l’aviation nationale. En effet, interdite de survol dans l’espace aérien européenne, la quasi-totalité des compagnies aériennes nationales sont frappées du coup de sanction de l’UE qui les a mises sur liste noire.

Justin Ndoundagoye, l’actuel ministre des Transports veut inverser cette tendance en procédant progressivement à la normalisation des aéroports du pays et en boostant l’attractivité du secteur. Pour cela, ce dernier avait annoncé lors de la 34e session du Comité de gestion des activités aéronautiques nationales du Gabon, organisée en novembre dernier, la dé-classification des aéroports de Mvengué et Port-Gentil de leur « statut d’aéroports internationaux ».Pour insuffler sa nouvelle dynamique de structuration, basée sur la compétitivité et l’attractivité des aéroports nationaux, le ministre avait annoncé la mise sur pied d’une redevance additionnelle. Celle-ci devrait permettre d’après la vision du ministre, de « refinancer la réhabilitation de l’ensemble des plateformes aéroportuaires du Gabon ».

C’est par ces mécanismes en quête d’approbation du gouvernement que le Gabon compte sortir de la liste noire de l’UE et l’OACI. La présence du ministre de transport à Ndjamena au Tchad conforte donc l’« engagement » du Gabon à améliorer et moderniser les conditions de navigation aérienne sur son sol.


Michaël Moukouangui Moukala

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs