Commémoration du décès de BOB Marley : Tradition respectée à Libreville !

jeudi 12 mai 2016 Société & environnement


Déjà 35 ans que le prophète du Reggae a tiré sa révérence, toutefois, il demeure toujours bien présent dans le cœur de ses millions de fans ! On en veut pour preuve, la commémoration hier 11 mai 2016, de son décès. Une fois de plus, la capitale gabonaise, du moins les fans de reggae ont rendu hommage à Bob Marley.

Dans les buvettes, snack bar et autres lieux mouvementés de la capitale gabonaise, l’heure était ce 11 mai à la commémoration du 35ème anniversaire du décès du Prophète du Reggae, Bob Marley. « Célébrer le 11 mai, c’est la moindre chose que nous puissions faire pour rendre hommage à Bob Marley », confie un des nombreux fans gabonais. Musique, accoutrement, bref les fans ont arboré tout l’arsenal rasta, avec bien évidemment cette proéminence de vert, jaune et rouge, les mythiques et traditionnelles couleurs du rastafarisme !

Une pratique grégaire que l’Animateur Erickson le Guide justifie. « On ne peut pas rendre hommage à Bob Marley, sans les éléments qui vont avec », soutient-il. Ce dernier de rajouter « Pour moi, ce qui fait la commémoration du décès de cet artiste, c’est l’attachement des fans au mouvement Rasta ». Ce dernier de rajouter, Pour le même interlocuteur, il est tout à fait normal que les gens se mettent aux couleurs du mouvement et que pour un jour, ils n’écoutent que de la musique Reggae.

Que cache réellement cette ferveur ?

Comme tous les ans, à la même date de nombreux fumeurs laissent libre cours à leur plaisir. « Ils se mettent à l’aise », comme a-t-on coutume d’entendre dans le monde du Reggae. Effet pervers ou déviance ? Toujours est-il que la célébration du décès de Bob Marley constitue un bon prétexte pour beaucoup de consommer du chanvre. Un acte pas apprécié de tous. « Je ne trouve pas normal qu’il faut fumer pour commémorer le décès de Bob Marley », déplore Erickson le guide.

BOB Marley, 35 ans déjà !

C’est le 11 mai 1981 à Miami, aux Etats-Unis, que le « prophète » de la culture Reggae est décédé. 35 ans après, sa musique fait toujours écho dans le monde. De son vrai nom, Robert Nesta Marley alias Bob Marley a ébloui le monde avec des titres révélateurs comme « No woman no cry  », « Natural Mystic », «  Exodus », « Redemption song » ou encore « Could you be loved » qui dénoncent et s’opposent à certaines pratiques.

C’est pourquoi, plusieurs fans gabonais sont d’avis que Bob Marley a influencé plusieurs générations, par la profondeur de son message. Même s’il n’est pas le créateur du Reggae, Bob Marley a sans aucun doute été l’un de ses plus grands ambassadeurs à travers le monde. C’est pourquoi le monde lui rend un hommage tous les 11 mai, depuis 1981, date de sa mort.


3M

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs