Comité olympique gabonais : Un 3e mandat pour Léon Folquet

samedi 31 mars 2018 Sport


Le Gabon doit désormais se doter d’un tribunal arbitral du sport pour gérer tous les conflits existants dans les fédérations. C’est l’un des objectifs que se fixe Léon Louis Folquet qui a bénéficié d’un vote plébiscite à la tête du comité olympique gabonais. Pour son 3e mandat de 4 ans, Léon Louis Folquet a battu à plate couture son adversaire, Jonas Massala (président de la fédération gabonaise de roller sports) qui a félicité le vainqueur.

Sans forcer, Léon Folquet a écrasé son adversaire du jour Jonas Massala avec 14 voix contre 0.Ce vote plébiscite consacre le président sortant à la tête du Comité olympique gabonais. C’est donc un troisième mandat qu’il débute avec pour ambition de mettre en place, un tribunal arbitral du sport « Un des objectifs de mon nouveau mandat est la mise en place d’un tribunal arbitral du sport pour que cesse les nombreux conflits larvés et autres discussions inutiles qui ne servent pas le sport et freinent l’épanouissement de notre jeunesse. Ce tribunal va atténuer énormément les soucis dans les querelles qui existent aujourd’hui.  »

En prévision des prochaines compétitions internationales, Léon Louis Folquet a invité le secrétaire général du ministère des Sports à plaider pour que toutes les disciplines participent à des compétions continentales. « Il faut que les fédérations fassent tout pour détecter des talents à travers le pays. Rien de fort ne peut se faire s’il n’y a pas de talents. Nous au comité olympique nous sommes prêts à accompagner les fédérations pour donner des bourses aux jeunes pour avoir des entraînements de très haut niveau et intégrer la famille olympique. »

Léon Louis Folquet est convaincu que pour que le sport national se développe, il faut que le gouvernement joue crânement sa partition « Il faut une réorganisation en interne. Il faut que les pouvoirs publics dynamisent et donnent des moyens aux fédérations pour qu’elles travaillent. Il faut des budgets de fonctionnement, des budgets de préparation des compétitions. Sur le plan local il faut que les compétitions nationales soient régulières et les calendriers existent pour ramener les gabonais vers les stades et autres terrains pour redécouvrir les athlètes. »

A noter que le collège électoral était composé de 14 fédérations votantes.Il s’agit du football,du basket,de l’athlétisme,du cyclisme, du golf, du handball, du judo, du karaté, de la natation, du rugby, du tennis, du tennis de table, du volley et du wushu


YAO

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs