CNOU : Le personnel réclame le paiement de 8 mois d’arriérés de salaires

jeudi 13 décembre 2018 Société & environnement


Réclamant six mois d’arriérés de salaire, les agents du Centre Nationale des Œuvres Universitaires (CNOU) sont entrés en grève, hier, mercredi 12 décembre 2018 à son siège sis à l’Université Omar Bongo.

Une banderole déployée au portail entrouvert expose clairement les raisons du mouvement d’humeur des agents du Centre National des Œuvres Universitaires (CNOU). On peut lire clairement sur la banderole « CNOU nos salaires ». C’est donc des agents en colère qui réclament leurs salaires. « Nous sommes au huitième mois sans salaire, sans que cela n’émeuve personne. Les discussions avec notre direction n’ont rien donné. Nous avons été trop patients, mais là ça suffit ! », a lancé une gréviste ayant requit l’anonymat.

Le personnel estime être abusé, d’où leur slogan aux allures de rengaines « 8 mois sans salaire ! ». Du côté de la direction générale, on comprend le désarroi des agents. « C’est le comble ! Des pères et des mères de familles sont privés de salaires depuis des mois. Cette situation ne plait à personne et personne ne peut entièrement condamner cette posture des employés, mais devrait-on paralyser tout une administration pour cause de grève ? », soutient un des membres de la direction générale. Pour l’instant, les agents grévistes entendent poursuivre leur mouvement d’humeur, débuté hier, et ce, jusqu’à satisfaction totale de leurs revendications.


Tony Muru

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs