CHU : Quand l’entretien et l’hygiène manquent au rendez-vous !

jeudi 23 juin 2016 Santé


Les nouveaux bijoux du système de santé gabonais éprouvent eux-aussi les mêmes difficultés que les anciennes structures hospitalières telles que Nkembo et Melen. L’un des principaux écueils est sans aucun doute l’absence d’entretien adéquat ! Pourtant, des budgets de fonctionnement sont alloués dans le but de garder ces structures propres et répondant aux normes sanitaires exigées.

L’un des constats dressé au niveau national réside dans l’érection de Centres Hospitaliers Universitaires. Des structures hospitalières répondant aux normes internationales et qui disposent d’équipements de pointe. Des réalisations qui ont tout de même, amélioré le système de santé. Seulement, l’entretien de ces hôpitaux pose problème. Certaines structures sanitaires encore neuves ou presque présentent déjà de sérieuses carences en termes de confort et d’hygiène.

Pour ne parler que du CHU d’Angondjé, la climatisation à une époque récente ne fonctionnait plus en salle d’attente.« Le personnel chargé d’accueillir les malades était obligé de se procurer un ventilateur afin de surmonter la chaleur, » nous confie une femme de salle. Le pire dans tout cela, en arrivant la baie ne s’ouvrait plus, et la poignée de la porte de secours qui servait d’entrée était cassée.

Avec de tels problèmes fonctionnels que font les personnes en charge de veiller à l’entretien de ces structures ? La question mérite d’être posée puisque les réfections ne se font jamais de manière prompte.

Le problème d’approvisionnement en eau perdure toujours au CHU de Libreville récemment inauguré. Les malades se plaignent et s’étonnent de se faire renvoyer hors de l’hôpital à cause d’un manque de photocopieuses à l’accueil.

Inimaginable, que ce soit un commerçant exerçant au sein de l’hôpital qui se dote d’une photocopieuse afin de satisfaire la demande des malades qui sont renvoyés pour ce fait.

Dans de telles conditions, l’on se demande où sont passés les budgets de fonctionnement alloués à ces différentes structures ? Comment sont-ils utilisés ?
Selon Le Système des Comptes Nationaux de la Santé, qui représente les dépenses publiques et privées de la santé, les dépenses courantes de santé pour l’année 2011 étaient estimées à 219 492 490 630 FCFA. Cependant, 58,49% de ce budget pour cette même année, à hauteur de 128 391 930 247 FCFA est destiné aux équipements et services utilisés. Par conséquent, l’on est tenté de croire que les finances ne constituent pas le coeur du problème.


MI

Vos commentaires

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs