CHAN Rwanda 2016 : L\’ANFPG dénonce les sanctions de la Fégafoot

samedi 13 février 2016 Sport


Six jours après la radiation à vie des équipes nationales du Gabon du capitaine de Mangasport, Edmond Mouele, de Stevy Nzambé et Abdoul Atchabao suite au scandale s’étant déroulé durant la dernière édition du Championnat d\’Afrique des Nations (CHAN), l’affaire continue de susciter des réactions. L\’Association Nationale des Footballeurs Professionnelle du Gabon(ANFPG), représentée par Paul Ulrich Kessany a qualifié de nulle la décision de la Fédération Gabonaise de football(Fégafoot) hier, vendredi lors d\’une conférence de presse tenue à Libreville.

Après avoir appris par voie de presse les sanctions infligées par le Comité exécutif de la Fégafoot aux joueurs, (Edmond Mouele, Stevy Nzambé, Atchabao...) et à l'encadrement technique des Panthères A', l'Association Nationale des Joueurs Professionnelle du Gabon (ANFPG), a, durant une conférence de presse organisée hier, vendredi 12 février 2016 à Libreville, qualifié de nulles les décisions prises par l'instance faitière du football gabonais.

Pour Paul Ulrich Kessany, secrétaire général de l'ANFPG le rôle du Comex n'est pas de statuer en matière disciplinaire. Il peut, le cas échéant et selon l'alinéa M de l'article 38 des mêmes statuts : révoquer provisoirement une personne ou suspendre un membre de la Fégafoot jusqu'au congrès final.

"Grand a été notre étonnement de savoir que le Comex en lieu et place de la commission disciplinaire, et comme le prévoit, exclusivement l'article 62 a L3 est la seule commission qui peut prendre des sanctions énumérées dans les cas présents et le code disciplinaire de la Fégafoot contre les joueurs", a indiqué Paul Ulrich Kessany. Loin d'encourager le comportement des joueurs au CHAN, l'ANFPG signale que les sanctions interviennent dans un contexte lié à leur médiocre prestation médiocre. Mieux, les footballeurs professionnels s'insurgent contre la procédure. Laquelle procédure n'a pas tenu compte de la présomption d'innocence.

Dans l'optique de voir la réhabilitation des joueurs radiés en équipe nationale, l'ANFPG compte faire prévaloir l'article 64 alinéa 3 et 4 des statuts de la Fégafoot, offrant une voie de recours sur le plan national.


PIN

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Articles relatifs